La formidable destinée d’Hermès, Malinois négligé et menacé d’euthanasie qui s’apprête à devenir chien gendarme

Il y a quelques mois, Hermès risquait l’euthanasie en raison de son attitude hostile, fruit d’une vie de négligence et de solitude. Aujourd’hui, ce Berger Belge Malinois se prépare à suivre un apprentissage qui lui permettra d’intégrer la gendarmerie. Bénévoles et militaires ont, en effet, décelé un gros potentiel chez ce canidé qui revient de loin.

Illustration : "La formidable destinée d’Hermès, Malinois négligé et menacé d’euthanasie qui s’apprête à devenir chien gendarme"

« Maltraité, laissé à l’abandon et attaché à une chaîne au fond d’un jardin ». La triste vie que connaissait Hermès chez un habitant de Gironde avant son sauvetage est décrite au Parisien par l’adjudant-chef Stéphane, qui est à la tête du GIC (Groupe d’investigations cynophile) de Rochefort, en Charente-Maritime.

Aujourd’hui, ce chien s’apprête à entamer une carrière prometteuse au sein d’une unité de gendarmerie, grâce à des personnes qui ont cru en lui dès l’instant où ils l’ont rencontré. Un récit rapporté ce mardi 15 mars.

Âgé de 2 ans, le Berger Belge Malinois avait vu son calvaire prendre fin en octobre 2021. Après sa découverte et son placement en fourrière, il n’était toutefois pas encore sorti d’affaire. En raison d’un déficit de socialisation et parce qu’il n’avait que très peu d’interactions, voire pas du tout, il affichait un comportement agressif. Ce qui le destinait à l’euthanasie.

Heureusement, un inspecteur de la SPA et un refuge de Royan ont eu vent de son cas et ont tout fait pour le sauver. La branche cynophile de la gendarmerie de Rochefort étant régulièrement en contact avec les structures d’accueil charentaises, elle a évalué le quadrupède, qui a révélé des capacités plus qu’intéressantes.

Illustration de l'article : La formidable destinée d’Hermès, Malinois négligé et menacé d’euthanasie qui s’apprête à devenir chien gendarme
Gendarmerie de la Charente-Maritime / Facebook

Un chien joueur et qui n’a pas peur

Hermès est doté de « toutes les caractéristiques d’un chien de travail », indique le commandant du GIC de Rochefort. Le Malinois possède « un tempérament au jeu indispensable » et fait preuve de courage en toute circonstance, notamment « quand ça pétarade », poursuit l’adjudant-chef Stéphane.

A lire aussi : Une chienne qui se bat contre le cancer est la gagnante du prix de l’animal de compagnie de l’année pour son altruisme

Fort de ces qualités, le chien entamera, dès la mi-avril, une formation de 14 semaines au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat (46). A l’issue de cet apprentissage orienté vers la recherche de stupéfiants et la défense renforcée, il intégrera en juillet le GIC rochefortais, qui compte déjà 5 de ses congénères.

Si tout va bien, Hermès y servira jusqu’à l’âge de 9 ans, puis aura droit à une paisible retraite. Une belle revanche sur un douloureux passé.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/22

    je me demande si ce n'est pas toi, Hermès, que j'ai vu à la télé dans l'émission sur la 8 "adoptions"....bien sûr, c'était aussi un malinois que la gendarmerie a "enrôlé" et adopté pour "servir la nation"....si ce n'est pas toi, je te souhaite une jolie carrière....après un passé douloureux !!! (mais qu'en est-il vraiment de sa retraite "paisible" ??? bien souvent, "on nous fait croire" que le chien reste avec son maître, mais bien souvent, ce n'est pas le cas, il finit dans un refuge avec d'autres "mis à la retraite"

      Répondre   Signaler


  • Image de profil