Des bénévoles promènent les chiens des personnes à mobilité réduite pour leur permettre de rester ensemble

Ce sont parfois les gestes les plus simples qui permettent d’améliorer la vie des gens, mais aussi de leurs animaux de compagnie. C’est ce qui caractérise l’action menée par Dog Paaws, une organisation canadienne de création récente et qui vient en aide aux personnes à mobilité réduite en promenant gratuitement leurs chiens.

Illustration : "Des bénévoles promènent les chiens des personnes à mobilité réduite pour leur permettre de rester ensemble"

Pour les personnes ayant un chien et confrontées à une perte de mobilité, qu’elle soit temporaire ou définitive, la difficulté est double. Elles sont non seulement privées de leur autonomie, mais elles risquent, en plus, de ne plus pouvoir garder leur animal car elles ne peuvent plus répondre à tous ses besoins. A commencer par ceux ayant trait à son activité physique.

C’est pour venir en aide aux gens qui sont dans cette situation et à leurs compagnons canins que Dog Paaws a été fondée en octobre. Cette organisation basée à Regina, dans la province canadienne de la Saskatchewan, réunit des bénévoles qui proposent de promener gratuitement les chiens des personnes à mobilité réduite.

La démarche de Dog Paaws vise également à faire en sorte que ces canidés aient l’occasion de se dépenser et de s’aérer quotidiennement, rapporte Radio-Canada. D’autre part, cela leur évite d’être séparés de leurs maîtres et de se retrouver dans des refuges.

Glenda Jeffries fait partie de ces personnes qui renouent avec l’espoir grâce à l’équipe de Dog Paaws. Tombée malade, cette dame était terrifiée à « l’idée de perdre Josie pour toujours », comme elle l’expliquait récemment à la CBC. Elle se demandait comment sa chienne allait pouvoir continuer de sortir tous les jours, et la solution est venue de Dog Paaws.

Conserver le lien qui unit les personnes à mobilité réduite et leurs chiens

Doug Lambert, l’un des promeneurs bénévoles de l’organisation, se charge d’emmener la femelle Caniche en balade. Lui qui était à la recherche d’un moyen de s’occuper après son départ à la retraite a ainsi trouvé l’activité parfaite. Cela lui permet, en outre, d’aider la communauté. « Si la personnes âgées peuvent garder leur chien plus longtemps chez elles, dit-il, elles sont plus heureuses et le chien a l’occasion de faire de l’exercice. »

Illustration de l'article : Des bénévoles promènent les chiens des personnes à mobilité réduite pour leur permettre de rester ensemble
Kaitlyn Schropp / Radio-Canada

A lire aussi : Pensant que son Bouledogue Français était gravement malade, le diagnostic inattendu du vétérinaire révèle un problème du quotidien qui peut toucher de nombreux maîtres (vidéo)

« Nous veillons à ce que les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de mobilité bénéficient du soutien et des soins dont elles ont besoin pour conserver ce lien avec leur chien », indique, pour sa part, Ayrianna Hrenyk coordinatrice en chef de Dog Paaws. Elle rappelle que « de nombreuses études montrent que la présence d'un animal à la maison est bénéfique ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil