Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Coronavirus et animaux de compagnie : quels sont mes droits ? Quelles précautions dois-je prendre ?

Publié le 24/03/2020 à 12h20

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Coronavirus et animaux de compagnie : quels sont mes droits ? Quelles précautions dois-je prendre ?"
Photo d'illustration

Quelles mesures faut-il prendre avec son animal de compagnie par rapport au coronavirus ? Comment faire pour occuper son chien ou son chat à l’heure où les sorties sont restreintes ? Ces questions, comme tant d’autres, nous y répondons afin de vous faciliter la vie durant cette période tout à fait particulière.

Pandémie de coronavirus oblige, notre quotidien est totalement chamboulé, tout comme celui de nos animaux de compagnie. Nous devons nous adapter à ce contexte singulier, marqué par le confinement, les restrictions et les précautions sanitaires, et faire en sorte que le bien-être de nos chiens, chats et autres compagnons soit préservé.

Il faut aussi voir le bon côté des choses : tout ce temps que nous sommes contraints de passer chez nous est une opportunité pour renforcer nos liens avec nos animaux.

Tous les propriétaires canins, félins et autres se posent une multitude de questions en cette période. Puis-je promener mon chien ? Mon animal peut-il attraper la Covid-19 ou transmettre le virus ? Les vétérinaires sont-ils disponibles ? Voici celles les plus courantes et leurs réponses, pour vous aider à y voir plus clair et à traverser cette épreuve dans les meilleures dispositions.

Puis-je sortir mon chien ?

Oui, les propriétaires d’animaux de compagnie sont autorisés à les sortir. Ces promenades quotidiennes, qui font partie des rares dérogations au confinement, sont toutefois très réglementées. Tout d’abord, il faut être muni de l’attestation de déplacement dérogatoire à imprimer après téléchargement depuis le site du ministère de l’Intérieur, et à remplir. Depuis le mardi 24 mars 2020, comme annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe, les sorties sont limitées à :

  • 1 heure
  • Tout seul
  • Dans un rayon maximum de 1 km autour de chez soi

Toute sortie non justifiée est sanctionnée par une amende de 135 euros. En cas de récidive, le montant peut atteindre 1500 euros. « Emprunter » le chien d’une autre personne ou, pire encore, en louer un comme cela a été vu en Espagne, afin de sortir, font partie des pratiques à éviter et qui sont punies par la loi.

Mon animal de compagnie peut-il contracter la Covid-19 ?

La réponse est non. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a confirmé que les chiens et les chats ne couraient aucun risque de contracter la Covid-19, maladie provoquée par le coronavirus.

Même son de cloche du côté de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), qui a indiqué, le 11 mars 2020 que : « il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d'élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2. »

Mon chien ou mon chat peut-il me transmettre le coronavirus ?

Comme vu plus haut, les instances sanitaires, tant mondiales que françaises, estiment que nos animaux de compagnie ne participent pas à la propagation du coronavirus. Ils ne sont donc pas des vecteurs directs de la maladie.

En revanche, leur poil est susceptible d’accueillir des gouttelettes projetées par un humain malade lors de la toux ou de l’éternuement, et ce, comme n’importe quelle autre surface : poignée de porte, table, smartphone, vêtements, etc.

Quelles précautions dois-je prendre lorsque je sors mon chien ?

Il est recommandé de nettoyer régulièrement le pelage et de laver les pattes de son animal de compagnie, et systématiquement après les sorties.

Tout comme il est indispensable de se laver les mains après chaque contact avec le chien ou le chat : caresses, jeux, etc.

Comment occuper mon animal pendant le confinement ?

Outre les courtes sorties quotidiennes autorisées pendant le confinement, les possibilités d’occuper son animal de compagnie sont multiples. Jeux et autres activités d’intérieur permettent de lui éviter de s’ennuyer et de rester actif malgré les circonstances. Les articles suivants contiennent quelques suggestions intéressantes :

Suis-je autorisé(e) à emmener mon animal chez le vétérinaire pour les vaccins, la visite annuelle ou les soins dentaires ?

L’Ordre National des Vétérinaires recommande, dans ce contexte de pandémie, de reporter les soins considérés comme non urgents : vaccination, consultations de suivi sur animaux stables, opérations de convenance (ovariectomie et castration), détartrage sans infection, bilan de santé

Dans un communiqué publié sur le site de l’Ordre le 18 mars 2020, davantage de précisions sont apportées concernant la vaccination et les actes de médecine préventive. Le texte indique que ces interventions « ne relèvent pas d'une situation d'urgence vitale pour l'animal. La vaccination des animaux domestiques doit donc être reportée pendant toute la période de confinement déterminée par le gouvernement afin de limiter les risques de contamination pour les équipes soignantes et les propriétaires par le Covid-19. »

Que faire en cas d’urgence vétérinaire ?

Tout en ayant appelé les praticiens à suspendre le libre accès à leurs établissements (cabinets et cliniques), l’Ordre national des vétérinaires indique qu’ils « assurent toujours les urgences, les consultations pour des affections aigües (par exemple une gastro-entérite), les ventes de médicaments et d’aliments. »

Les propriétaires d’animaux de compagnie sont invités à privilégier le téléphone. Concrètement, il s’agit d’appeler le vétérinaire, lui décrire les symptômes et appliquer ses consignes. Il pourra intervenir s’il estime que c’est un cas d’urgence.

Sur ce point, l’Ordre national des vétérinaires a apporté des clarifications par le biais d’un autre communiqué paru le 20 mars 2020 : « La continuité des soins et la permanence des soins sont assurées durant cette période d'urgence sanitaire dans le respect strict des règles de biosécurité à l'intérieur de l'établissement de soins, lors de déplacements à domicile ou sur les lieux d'élevage ». Des dispositions qui supposent de n’ouvrir « la porte de l'établissement de soins vétérinaires que sur demande, sur appel téléphonique préalable, et seulement pour les prises en charge indispensables des animaux malades. »

A lire aussi : "Les précautions à prendre en cas de morsure de chien"

Par qui faire garder mon animal si je suis potentiellement malade ?

Plusieurs solutions de garde existent. Vous pouvez faire appel à un proche (parent, voisin…) et lui demander de prendre votre animal de compagnie en charge, en veillant au respect des consignes sanitaires (distance, protections et hygiène). Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez contacter une association, voire recourir à une plateforme solidaire telle que mon-bibou.fr, qui met en relation propriétaires d’animaux et accueillants gratuitement.

Quoi qu’il arrive, n’abandonnez pas votre compagnon. Les structures d’accueil sont déjà saturées, ce qui signifie que l’animal risque fort d’être euthanasié.

Dois-je faire porter un masque à mon animal ?

Non. C’est non seulement inutile, nos animaux de compagnie ne contractant pas la maladie à coronavirus 2019 et ne la transmettant pas non plus, mais en plus dangereux pour les chiens et les chats. Les masques de tous types (chirurgical, FFP2, FFP3) sont, en effet, susceptibles de provoquer des difficultés respiratoires chez eux.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation