Contre la maltraitance animale, la Grèce prend des mesures fortes : jusqu'à dix ans d'emprisonnement et 15 000€ d'amende !

Illustration : "Contre la maltraitance animale, la Grèce prend des mesures fortes : jusqu'à dix ans d'emprisonnement et 15 000€ d'amende !"

En Grèce, la maltraitance animale n’est désormais plus un délit, mais un crime. Une nouvelle loi a, en effet, été adoptée la semaine dernière par la Vouli. Peine de prison et amende de plusieurs milliers d’euros sanctionneront les actes de brutalité envers les animaux.

Le Parlement grec a adopté, à l’unanimité, un nouveau texte de loi contre la maltraitance envers les animaux. En vertu des nouvelles dispositions votées le 5 novembre dernier, toute personne reconnue coupable de tels actes encourt une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans, avec un minimum d’un an, comme le rapporte 20 Minutes.

Une amende de 5000 à 15 000 euros est également prévue par cette loi portée par Makis Voridis, ministre grec de l’Agriculture, qui s’est réjoui de ce « message fort » envoyé par les responsables de son pays.

Auparavant considérés comme des délits, « les empoisonnements, le fait de pendre, de brûler, de mutiler des animaux », entre autres agissements cités dans le texte, seront désormais traités en tant que crimes.

Un durcissement des sanctions qui intervient après des évènements extrêmement violents et qui avaient fortement ému l’opinion publique grecque ces dernières semaines. Le premier avait eu lieu le 5 octobre dernier dans le village de Kounoupidiana, à une centaine de km d’Héraklion sur l’île de Crète. Un homme de 55 ans avait alors pendu un chien et coupé ses testicules. L’animal a été sauvé par un ressortissant allemand, bénévole dans un refuge local, qui menacé l’agresseur de prévenir la police s’il ne le laissait pas l’emmener chez le vétérinaire.

Le quadrupède a été opéré et se porte mieux, comme le montrent ces images :

Une semaine plus tard, un autre quinquagénaire avait asséné des coups de couteau à un chien pendant qu’un complice le battait avec une barre métallique. Une attaque survenue à Nikaia, dans la banlieue de la ville portuaire du Pirée. L’homme au couteau, un enseignant, avait atteint l’animal aux poumons. Là encore, le chien a dû être opéré. 4 vétérinaires ont réalisé l’intervention chirurgicale.

A lire aussi : Un ours abandonné réapprend à vivre grâce au soutien d'un chien pour permettre son retour à la vie sauvage (Vidéo)

0 partage
Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 10/11/20

    et bien, je suis très contente de cette nouvelle loi et j'espère du fond du coeur que la France en fera de même, ainsi que tous les autres pays (il faut que ça bouge)

     Répondre  Signaler


  • Jacqueline MAZZUCCHELLI a écrit : 11/11/20

    Formidable ! une loi votée à l'UNANIMITE en faveur du bien être des animaux ce n'est pas en France que ça risque d'arriver avec le gouvernement que nous avons !!!! La loi existante en France n'est pratiquement pas appliquée par les juges.français.

     Répondre  Signaler


Articles en relation