Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Sauvetages
  5. Canada : un policier se jette dans l’eau glacée pour secourir un chien

Canada : un policier se jette dans l’eau glacée pour secourir un chien

Publié le 29/02/2016 à 16h15

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Canada : un policier se jette dans l’eau glacée pour secourir un chien"

En début de semaine, un agent de la police provinciale de l’Ontario (Canada) n’a pas hésité à se jeter dans l’eau glacée du ruisseau Cedar, dans le comté d’Essex, pour sauver un chien de la noyade. Le policier a ainsi permis à l’animal de retrouver la terre ferme, non sans avoir souffert d’hypothermie.

Si la mission première des forces de police est de veiller à l’application des lois, elles sont souvent appelées à se muer en secouristes lorsque la situation l’exige. Souvent, les policiers qui portent secours à des âmes en danger le font en prenant tous les risques. Cela vaut pour les sauvetages d’êtres humains, mais aussi pour les animaux.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

C’est justement ce qui est arrivé le lundi 22 février au matin au Canada. Ce jour-là, un chien s’était retrouvé pris au piège dans les eaux glacées du ruisseau Cedar et risquait de se noyer à tout moment.

Fort heureusement pour lui, un agent de la police provinciale de l’Ontario (PPO) se trouvait dans le secteur, près de l’intersection de la route de comté 20 et d’Arner Townline.

Malgré la très basse température qui caractérisait l’air et surtout l’eau, le policier n’a pas hésité à plonger après s’être attaché à une corde. Il a évolué dans l’eau gelée du Cedar sur une distance de 6 mètres et a ainsi pu rejoindre le chien qui était à bout de forces.

L’animal a été ramené à la terre ferme, sain et sauf, mais son sauveur a souffert d’hypothermie, ce qui a nécessité son transport d’urgence à l’hôpital. Ses jours ne sont toutefois pas en danger.

2115 partages

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !