Abandonné parce qu'il était "trop laid", il retrouve un physique "normal" et une famille grâce aux soins d'un expert

Publié le 06/02/2021 à 10h36

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Abandonné parce qu'il était © St. Francis' Angels / Facebook

Bjarni avait le museau sévèrement atteint et il lui manquait une partie de la lèvre. Ses anciens propriétaires n’en voulaient plus, mais il a été pris en charge par une association. Une opération lui a permis de retrouver un aspect normal.

St. Francis’ Angels, une association de protection animale basée à Richmond, dans l’Etat du Texas, avait recueilli un chien au visage mutilé. Le canidé avait, en effet, perdu une partie de sa lèvre supérieure et son museau était déformé. Ses maîtres, résidant à Huntsville, avaient refusé d’expliquer ce qui s’était passé et n’avaient aucune objection à le laisser partir.

Les bénévoles ont contacté plusieurs cliniques vétérinaires pour soigner l’animal nommé Bjarni. L’une d’elles, la Gulf Coast Veterinary Specialists de Houston en l’occurrence, a finalement accepté de l’opérer, comme le rapportait I Love My Dog So Much.

L’intervention, bien que complexe, s’est parfaitement déroulée. Le défi était de taille, mais les chirurgiens vétérinaires ont fait un excellent travail, parvenant à recouvrir la cavité buccale de Bjarni et à réaligner son museau. Le canidé pouvait enfin se remettre à respirer et à s’alimenter sans difficulté.

L’état de santé de Bjarni (qui signifie « ours » en vieux norrois) s’est considérablement amélioré par la suite.

Ce n’était pas la seule bonne nouvelle pour le brave chien. Quelque mois après l’opération, St. Francis’ Angels annonçait, via sa page Facebook, que Bjarni venait d’être adopté.

Une autre publication comprenait une photo montrant Bjarni au sein de sa nouvelle famille. On l’y voyait heureux, assis sur les genoux de sa maman adoptive et aux côtés de son maître et de son congénère.

A lire aussi : Dans l'impossibilité d'offrir l'héritage de sa femme décédée, un policier retraité fait un don de près de 50 000 euros à un refuge pour les animaux

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 08/02/21

    pourriture "d'anciens maîtres"...qui t'ont abandonné (si ça se trouve, c'est eux qui t'ont fait ces blessures)...merci à l'équipe vétérinaire de lui avoir redonné "bonne mine" (travail formidable) et merci à sa nouvelle famille de l'avoir adopté. Soyez heureux

     Répondre  Signaler


Articles en relation