10 chiens retrouvés à l’agonie dans 2 camionnettes d’un transporteur d’animaux de compagnie sur un ferry traversant la Manche

La scène s’est déroulée le mardi 19 juillet sur un ferry parti de France pour rejoindre l’Angleterre. 10 chiens et chiots ont été sauvés par des passagers ainsi que par l’équipage. Heureusement, leurs jours ne sont plus en danger.

Illustration : "10 chiens retrouvés à l’agonie dans 2 camionnettes d’un transporteur d’animaux de compagnie sur un ferry traversant la Manche"

La société Daisybrook Kennels and Transport Services transportait des canidés d’Allemagne en direction du Royaume-Uni pour les livrer à leurs futurs propriétaires.

Ce mardi 19 juillet 2022, le convoi de 2 véhicules se trouvait à bord du P&O Ferry parti à 17h35 pour rallier la côte anglaise.

Hannah Mason était également du voyage. Elle a expliqué à People : « Alors que nous remontions dans la voiture, une dame a couru devant moi à la recherche d'un membre du personnel. C’est là que j’ai vu qu’il y avait un Labrador Retriever couleur sable sur le sol qui avait l'air presque mort ».

Sauvetage

Hannah a dans un premier temps pensé qu’il s’agissait du chien d’un voyageur qui souffrait de la chaleur extrême de ce jour. Mais en s’approchant, elle a découvert pas moins de 10 canidés dans un état similaire.

Plusieurs personnes se sont mobilisées pour leur venir en aide. Les bons samaritains ont donné à boire aux chiens et les ont rafraîchis à l’aide de linges humides.

« Certains d'entre eux ne pouvaient même pas lever la tête. Ils faisaient vraiment peine à voir », a déploré Hannah.

Les membres de l’équipage ont transféré les spécimens les moins impactés dans la zone réservée aux toutous. Mais 3 bébés étaient dans un état plus qu’alarmant. Le capitaine a donc immédiatement contacté le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales qui est monté à bord pour récupérer les canidés.

Ils ont été conduits chez le vétérinaire dans les plus brefs délais.

A lire aussi : « Ma chienne est amoureuse du chien d'en face » : le récit à l'eau de rose d'un Carlin épris de son voisin !

« Nous sommes restés à la clinique jusqu'à 1h30 cette nuit, et le docteur animalier, qui était absolument fantastique, est venu me dire que les 3 malheureux étaient stables et que tous devraient pouvoir rentrer chez eux », a déclaré un porte-parole du Daisybrook Kennels and Transport Services sur un post Facebook.

Le groupe s’est également platement excusé pour la façon dont les toutous ont été (mal)traités durant le transport. Il a expliqué qu’une suite de regrettables circonstances avaient contraint les chauffeurs à prendre le ferry de 17h30 au lieu de celui initialement prévu à 5 heures du matin.

2 commentaires