Une pétition pour sanctionner les délits de fuite dont les victimes sont des chats recueille des dizaines de milliers de signatures

Ils sont près de 80 000 à avoir signé une pétition demandant au gouvernement britannique de rendre illégal, pour un automobiliste, le fait de ne pas s’arrêter après avoir renversé un chat. L’objectif est de récolter 20 000 signatures de plus.

Illustration : "Une pétition pour sanctionner les délits de fuite dont les victimes sont des chats recueille des dizaines de milliers de signatures"

« Modifier la législation pour obliger légalement les conducteurs de s'arrêter et de signaler les accidents impliquant des chats ». C’est ce que réclame Olivia Holland-Rose, l’auteure d’une pétition adressée au gouvernement britannique et lancée en février dernier, rapportait BuckinghamshireLive le lundi 11 juillet. A ce jour, plus de 79 000 signatures y ont été enregistrées, pour un objectif de 100 000 à atteindre avant sa clôture en août.

Le texte souligne à la fois la nécessité de mieux protéger les félins domestiques se retrouvant sur les routes et la détresse des familles de chats victimes d’accidents. « L'impact sur la santé mentale d'une personne lorsque son chat est heurté par une voiture peut être profond et dévastateur, peut-on en effet y lire. Les propriétaires de chats devraient avoir droit à la même procédure régulière que les propriétaires de chiens. »

Les canidés font partie des espèces citées dans la loi routière sanctionnant le délit de fuite et la non-assistance à être vivant en danger. Les chats, eux, n’y figurent pas. Une situation à laquelle la pétition vise à mettre fin.

Illustration de l'article : Une pétition pour sanctionner les délits de fuite dont les victimes sont des chats recueille des dizaines de milliers de signatures
Olivia Holland-Rose / Instagram

Pas dans les projets du gouvernement, mais la mobilisation se poursuit

Malgré l’écho que cette initiative a trouvé auprès du public, les autorités ne devraient pas y répondre favorablement dans l’immédiat. Le ministère des Transports a, en effet, réagi à la pétition en ligne en indiquant que « le gouvernement n’a pas l’intention d’ériger en infraction le fait de partir après avoir heurté un chat ». Son objectif est cependant d’œuvrer à améliorer la sécurité des routes « pour tous les utilisateurs, ce qui réduira à son tour le risque pour tous les animaux ».

Olivia Holland-Rose et tous ceux qui adhèrent à ce projet n’entendent évidemment pas baisser les bras. Ils continueront de se battre pour que les chats victimes d’accidents de la route bénéficient d’une plus grande protection.

Actrice d'opéra, Olivia Holland-Rose avait décidé de s'engager dans cette cause après la disparition de son chat Dart. A l'âge de 4 ans, celui-ci avait perdu la vie après avoir été percuté par une voiture.

A lire aussi : N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil