Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un plan d’action contre le commerce illégal de chiens et chats proposé au Parlement européen

Publié le 12/02/2020 à 16h18

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Un plan d’action contre le commerce illégal de chiens et chats proposé au Parlement européen"
Photo d'illustration

Renforcer les contrôles au niveau des Etats membres, enregistrer tous les animaux de compagnie et améliorer la surveillance des élevages. Ce sont les 3 principaux points qui constituent la résolution contre le trafic illégal de chiens et chats présentée par des Eurodéputés ce mercredi.

Parmi les députés européens rapporteurs du plan d’action destiné à lutter contre le commerce illégal d’animaux de compagnie figurent Pascal Durand (LREM – Renew Europe) et Nathalie Colin-Oesterlé (Les Républicains – PPE). La résolution en question doit être adoptée aujourd’hui 12 février lors de la session plénière au Parlement européen, comme le rapporte Ouest France.

L’une des mesures phares qu’elle comprend est la mise en œuvre d’un système européen obligatoire d’enregistrement des chats et des chiens. Son objectif est d’enregistrer tous les animaux de compagnie pour faciliter le suivi et le contrôle, tout en permettant « une meilleure information des citoyens », selon Nathalie Colin-Oesterlé.

Un autre point se rapporte, quant à lui, aux « usines à chiots », auxquelles les Eurodéputés veulent mettre un terme « en édictant des normes et en ne laissant pas la jungle du marché décider ce qui est possible ou pas pour l’élevage des animaux », pour reprendre les mots de Pascal Durand. Celui-ci qui parle, en effet, d’un « trafic très rentable et extrêmement répandu ». Le « troisième […] au niveau international après les armes et la drogue », ajoute Nathalie Colin-Oesterlé. Les députés européens souhaitent que les éleveurs qui ne respectent pas la législation européenne sur les mouvements d’animaux de compagnie soient sanctionnés.

A lire aussi : "Les herbes à chats"

Ils appellent enfin à renforcer les contrôles à l’échelle des Etats membres. Ce qui inclut la vérification du travail des vétérinaires, certains d’entre eux contribuant à ce trafic en délivrant des documents falsifiés, par exemple.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune chat, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chat le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (Jules, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chat, faites comme Jules, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation