Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un chat, retrouvé avec une flèche dans le dos, est hors de danger, mais une amputation est possible

Publié le 17/04/2019 à 02h53

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Un chat, retrouvé avec une flèche dans le dos, est hors de danger, mais une amputation est possible" © Association Cosa Animalia

Dans son malheur, Abricot a eu une chance inouïe ! Celle de voir la flèche lui traverser le corps sans toucher un seul organe vital. Certes, l’amputation d’une de ses pattes est toujours possible. Reste qu’à l’heure actuelle, le chat retrouvé samedi soir dans les rues de Pontcharra, en Isère, est tiré d’affaire. L’enquête, elle, est en cours.

Pour Catherine Carrier, responsable de l’association Cosa Animalia, aucun doute possible. « Il s’agit forcément d’un acte volontaire », lance-t-elle au Dauphiné. Le 7 avril dernier, des riverains de Pontcharra, en Isère, ont retrouvé contre une palissade un chat avec une flèche plantée au milieu du dos !

Une flèche de 88 centimètres de long

« La flèche lui est rentrée dans le dos et est ressortie par la cuisse sans toucher un seul organe vital. Il a eu beaucoup de chance », poursuit celle qui est à la tête d’une structure destinée à sauver, protéger, soigner, nourrir et placer les chats, mais aussi à secourir les félins maltraités. Prénommé Abricot du fait d’une fourrure mi-blanche, mi-rousse, ce chat de type européen était pourtant connu du quartier où il a été découvert.

A lire aussi : "Comment voyager avec son chat en voiture ?"

Il ne possède aucun maître et erre, librement, dans les artères de la cité. Âgé environ d’un an, Abricot a vu les pompiers le sortir de cette situation dramatique. Samedi soir, il est aussitôt conduit chez le vétérinaire. D’une longueur de 88 centimètres selon France 3, la flèche n’a miraculeusement occasionné que des dégâts mineurs. Du moins, sa vie n’est pas en danger. Reste l’état de sa patte, qui inquiète tous les secouristes.

Une amputation encore possible

Devra-t-il être amputé ? La réponse n’est pas pour tout de suite. « L’amputation reste une possibilité », déplore Catherine Carrier, qui annonce que son association a pris à ses frais « le coût de l'opération pour enlever cette flèche ». Et d’ajouter : « On saura dans 15 jours s'il garde sa patte ou pas. Croisons les doigts… » En attendant, Abricot, qui « mange et qui va bien », a été placé dans une famille d’accueil.

En parallèle, la Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte. L’association de Catherine Carrier se constituera partie civile. L’enquête, elle, ne fait que débuter. Elle devra déterminer avec certitude qu’il ne s’agisse pas d’un accident. « On ne tire pas sur un chat par hasard », fait remarquer la femme. Pour elle, il pourrait s’agir d’un « crétin qui passait par là » du fait d’un matériel qualifié de bas de gamme.

0 partage

Faites comme Marine H. qui a protégé Moshi en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chat, faites comme Marine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !