Un chat guidé par la gourmandise déclenche un incendie en tentant d'attraper ses croquettes

Publié le 18/11/2020 à 07h06

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Un chat guidé par la gourmandise déclenche un incendie en tentant d'attraper ses croquettes "
Photo d'illustration

En Alsace, la gourmandise d’un chat et l’inattention de ses maîtres, qui avaient placé son paquet de croquettes au mauvais endroit, ont failli coûter très cher à la famille. Le félin attiré par la nourriture avait, en effet, déclenché l’allumage d’une plaque de cuisson et provoqué un début d’incendie, toutefois rapidement maîtrisé.

Quand on a un animal de compagnie, il est important de bien cacher son stock de nourriture pour différentes raisons. Tout d’abord, parce que le chat ou le chien ne doit pas consommer des quantités d’aliments supérieures à ses besoins, mais aussi parce qu’un accident peut survenir avec ces produits. Ce n’est pas ce couple habitant Aspach-le-Bas, commune du Haut-Rhin, qui dira le contraire.

L’incident, relaté par L’Alsace et relayé par 20 Minutes, a eu lieu ce lundi soir, aux alentours de 23h30. Le chat s’était introduit dans la cuisine de l’appartement en question, situé rue de la Libération, alléché qu’il était par le sac de croquettes qui s’y trouvait. Ce dernier avait été laissé à proximité des plaques de cuisson.

En essayant d’atteindre la nourriture, le félin a malencontreusement allumé l’une de ces plaques, alors que le paquet s’était renversé dessus. Le contenu a pris feu et de la fumée a commencé à se propager. C’est là que les propriétaires de l’animal se sont rendu compte de la situation.

A lire aussi : Un quartier entier se réjouit des retrouvailles entre une famille et son chat perdu dans l'incendie qui a détruit leur foyer après un mois de recherches

L’homme, qui exerce le métier de sapeur-pompier, s’est aussitôt saisi de son extincteur et est parvenu à venir à bout des flammes. Il en a averti ses collègues du centre de secours de Cernay, ainsi que ses voisins.

Plus de peur que de mal, donc, les dégâts occasionnés étant mineurs et en l’absence d’intoxication aux fumées.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune chat, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chat le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (Jules, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chat, faites comme Jules, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation