Touché à la colonne vertébrale, ce chaton errant ne pouvait plus se déplacer. Aujourd'hui il ne tient plus en place !

Publié le 22/08/2020 à 14h16

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Touché à la colonne vertébrale, ce chaton errant ne pouvait plus se déplacer. Aujourd'hui il ne tient plus en place ! "
© Caring Fields Felines

Alors que tout le monde pensait qu’il ne pourrait plus remarcher en raison de sa colonne vertébrale atteinte, Beans le chat s’est non seulement remis à tenir sur ses pattes, mais il a en plus réappris à courir. Il a également trouvé une famille en a ainsi définitivement terminé avec son ancienne vie d’errance.

A l’époque où il avait été trouvé et secouru, Beans ne s’appelait pas encore ainsi. Le chat répondait au nom de Davey, qui lui a été donné par l’équipe de Caring Fields Felines, organisation basée à Palm City en Floride.

C’est, en effet, dans ce refuge qu’il s’est retrouvé après avoir été découvert par un passant dans la rue. Le chaton était alors sur le flanc sur le bord de la route. Il était paralysé, car touché à la colonne vertébrale. Au centre de Caring Fields Felines, l’équipe de Pauline Glover, la directrice, l’a pris en charge avant de l’emmener à la clinique vétérinaire Savanna, à Jensen Beach.

Là, le chat a rencontré Danica Gingras, qui y travaille comme auxiliaire vétérinaire. La jeune femme est tombée sous le charme du félin quasi instantanément.

Elle l’a accueilli chez elle et en a pris soin jour et nuit. Davey s’est aussi lié d’amitié avec son chien Oakley, qui l’a réconforté et protégé.

Peu à peu, l’état de santé du chat s’est amélioré. Après avoir retiré son plâtre et au bout de plusieurs séances de physiothérapie, le miracle a eu lieu : il s’est remis à marcher. Il a tellement progressé qu’il a même pu courir à nouveau par la suite. Depuis, il ne s’arrête plus…

A lire aussi : Une jeune fille trouve un moyen éducatif et interactif pour convaincre son père du bienfait d’avoir un chat !

Finalement, Danica Gingras a décidé de l’adopter définitivement. Davey s’appelait désormais Beans, ce qui signifie « haricots » en anglais. Elle explique à The Dodo que sa « belle-fille l’a appelé Beans car, lorsqu’il portait son plâtre, elle pensait qu’il ressemblait à un burrito aux haricots. »

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires

Articles en relation