Royaume-Uni : bientôt une interdiction des chats de race Savannah sur le territoire ?

La popularité du Savannah sur les réseaux sociaux inquiète les autorités britanniques. Le bien-être de cette race de chat et des Servals, dont il est issu, est notamment au cœur des préoccupations.

Illustration : "Royaume-Uni : bientôt une interdiction des chats de race Savannah sur le territoire ?"

Les chats de race Savannah seront-ils bientôt bannis du Royaume-Uni ? C'est ce que dévoile le quotidien britannique The Guardian. Ce félin majestueux, arborant une robe fauve constellée de taches noires, est né d'un croisement entre un chat domestique et un Serval, espèce sauvage originaire d'Afrique. Ce quadrupède possédant l'aspect d'un petit guépard connaît un véritable boom sur les réseaux sociaux ; une tendance qui inquiète particulièrement les autorités d'outre-Manche.

Un article de BFMTV donne l'exemple d'un compte Instagram, @strykerthecat, suivi par plus de 840 000 abonnés. Le propriétaire de ce félin, nommé Stryker, écrit dans la description du profil qu'il a « été sauvé d'une cage », et qu'il s'avère « un chasseur de poulet professionnel ». D'ailleurs, l'instagrameur a publié une vidéo de son animal de compagnie récupérant son repas, une carcasse de poulet cru, en grognant.

Si une possible dangerosité, du fait de leur taille imposante et de leurs muscles, est pointée du doigt, les autorités britanniques se préoccupent aussi et surtout de leur bien-être.

Une demande croissante qui pourrait nourrir le trafic illégal d'animaux sauvages

La demande croissante des Savannah pourrait mettre en danger les Servals. En effet, les défenseurs des animaux craignent une recrudescence du trafic illégal d'animaux sauvages. En début d'année, 2 Servals en piteux état ont été découverts dans un appartement en France. Selon l'association qui a secouru ces détenus faméliques et en mauvaise condition physique, leurs propriétaires ambitionnaient de les faire se reproduire avec des chats domestiques afin d'obtenir des Savannah.

Sur Twitter, The Wildheart Trust, une association qui lutte en faveur du bien-être animal, a lancé une campagne intitulée « #servival ». L'objectif ? Interdire les espèces de chats issues d'une hybridation entre un animal domestique et sauvage au Royaume-Uni. Pour l'heure, aucune loi dédiée à cette problématique n'existe.

A lire aussi : Un chat âgé trouve un nouveau foyer après la mort de son maître et témoigne sa reconnaissance

Mais des sources gouvernementales ont révélé au Guardian qu'une mise à jour des textes régissant les activités en lien avec les animaux dans le pays était prévue : « Au cours de cet examen, nous examinerons s'il est nécessaire d'introduire des accords de licence pour les éleveurs de chats, y compris des restrictions sur l'élevage de certains types de chats. »

BFMTV a conclu son article en indiquant que l'importation des Savannah était déjà interdite en Australie.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil