Les miaulements du chat ont sauvé la vie de sa propriétaire de 83 ans !

C’est en entendant les miaulements de détresse du chat d’une octogénaire disparue qu’un habitant a pu la localiser et prévenir les secours. Ces derniers ont réagi rapidement, la maîtresse du félin s’étant retrouvée au fond d’un ravin d’une vingtaine de mètres de profondeur. Son état est stable.

Illustration : "Les miaulements du chat ont sauvé la vie de sa propriétaire de 83 ans !"

Dans la région des Cornouailles dans le Sud-est de l’Angleterre, policiers et pompiers ont porté secours à une dame âgée en mauvaise posture. S’ils ont pu le faire, c’est grâce aux miaulements de son chat ayant révélé son emplacement, rapportait Le Journal de Québec ce dimanche 15 août.

Les détails de la situation et du sauvetage ont été livrés par la police locale, celle de la ville de Bodmin, via plusieurs tweets.

On y apprend ainsi que la personne en question, âgée de 83 ans, avait été signalée disparue le samedi 14 août et que les forces de l’ordre avaient lancé un appel à témoin. Un des habitants a été interpellé par les miaulements insistants d’un chat qui s’est avéré être celui de la dame. Le félin se trouvait alors sur un vaste champ de maïs, situé non loin du domicile de sa maîtresse.

Piran le chat a « sauvé la mise »

Le témoin a fini par localiser la victime près de l’endroit où il a découvert l’animal. La dame était prise au piège au fond d’un ravin de 21 mètres de profondeur, à proximité d’une rivière. Il ne pouvait pas la secourir lui-même en raison de la difficulté d’accès de l’endroit. Ce sont les pompiers, arrivés peu après, qui s’en sont chargé.

A lire aussi : Jugé trop sauvage pour vivre en refuge, ce chat allait être libéré à l’extérieur quand une famille aimante lui a donné une chance de se métamorphoser (vidéo)

Les soldats du feu ont pu installer la propriétaire de l’héroïque chat sur une civière, avant de la remonter en toute sécurité. Elle a ensuite été transportée à l’hôpital par les airs. Son état est qualifié de stable, toujours d’après le compte Twitter de la police de Bodmin.

Cette dernière précise, par ailleurs, que le chat répond au nom de Piran et qu’il a bel et bien « sauvé la mise » grâce à ses cris d’alerte.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil