L’appel à l’aide urgent d’une association après la découverte d’une trentaine de chats livrés à eux-mêmes

Près de 30 chats ont été découverts dans une maison insalubre suite aux signalements du voisinage. Leur propriétaire, hospitalisé, a demandé à ce qu’ils soient pris en charge par une association locale, car il ne reviendra pas chez lui à cause de sa santé. Les sauveteurs ont sollicité le public pour obtenir de l’aide.

Illustration : "L’appel à l’aide urgent d’une association après la découverte d’une trentaine de chats livrés à eux-mêmes"

Uréka et Uméa sont en attente d’une famille pour la vie, tout comme la vingtaine d’autres chats sauvés à leurs côtés à Yébleron (Seine-Maritime). Tous ont été extirpés d’une situation épouvantable par les membres de La Patte Normande, organisme de sauvetage à but non lucratif. Le refuge s’est retrouvé submergé suite à ce sauvetage et a imploré l’aide de sa communauté. 76actu a rapporté les faits.

Les félins vivaient dans des conditions délétères auprès de leur maître âgé et isolé. Des voisins se sont inquiétés pour eux après l’hospitalisation de ce dernier et ont signalé leur présence au personnel de La Patte Normande. Il s’est rendu sur place pour constater la situation.

Illustration de l'article : L’appel à l’aide urgent d’une association après la découverte d’une trentaine de chats livrés à eux-mêmes

Association La Patte Normande / Facebook

Une vision d’horreur

En entrant dans le logement, les bénévoles ont fait découvert « une maison totalement insalubre remplie d'excréments et d'urine de chats », selon leur témoignage. Une odeur « irrespirable » se dégageait des lieux. Rapidement, ils ont comptabilisé plusieurs dizaines de chats laissés pour compte. Tristement, certains avaient déjà perdu la vie à cause du froid ou du manque de nourriture.

Leur maître, un homme âgé et en détresse, avait perdu le contrôle de la situation : « Le propriétaire a été hospitalisé [...], il a demandé à ce que l’on prenne en charge ses chats » témoignait Élodie Dufresne, présidente de l’association. Les sauveteurs ont condamné les lieux et placé les chats dans le jardin en attendant de s’organiser. Les voisins se sont portés volontaires pour les nourrir.

Illustration de l'article : L’appel à l’aide urgent d’une association après la découverte d’une trentaine de chats livrés à eux-mêmes

Association La Patte Normande / Facebook

« Nous avons besoin d’aide »

Les quadrupèdes ont été conduits les uns après les autres au refuge, à Bolleville. La Patte Normande a demandé l’aide d’autres associations pour désengorger ses locaux. Les félins les plus sociables et en bonne santé ont été placés à l’adoption. D’autres ont rejoint des familles relais pour être réhabilités.

A lire aussi : Le combat inspirant d'un chat déterminé à mener une vie heureuse malgré son handicap

Plus que jamais, l’organisation a besoin de fonds et de soutien pour fournir les meilleurs soins possibles aux rescapés. Elle a d’ailleurs récemment lancé le projet de restaurer une ferme pour pouvoir accueillir un plus grand nombre de félins. En attendant, elle espère que des adoptants se manifesteront pour adopter les chats sauvés.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil