Inquiet pour son congénère, ce chat fait preuve d’une patience hors-norme pour soutenir son ami blessé par une voiture en attendant l’arrivée des secours !

Illustration : "Inquiet pour son congénère, ce chat fait preuve d’une patience hors-norme pour soutenir son ami blessé par une voiture en attendant l’arrivée des secours !"

En Inde, un chat a décidé de rester aux côtés d’un congénère blessé après avoir été percuté par une voiture, jusqu’à ce qu’une bénévole lui soit venue en aide. Grâce au réconfort et au soutien qu’il lui a apporté, il a permis à son ami de tenir le coup et de survivre.

Urdhvi Shah vit à Malabar Hill, quartier du sud de Bombay, en Inde. Elle vient systématiquement en aide aux animaux en détresse en tant que militante pour la protection animale. La semaine dernière, elle a été témoin d’une scène particulièrement émouvante, comme le rapporte The Times of India.

Le 8 octobre dernier, vers 21h30 locales, la jeune femme était en train de promener son chien, quand elle vu 2 chats se tenant l’un à côté de l’autre au bord de la route, non loin de la résidence du ministre en chef (gouverneur) de l’Etat du Maharashtra.

Etonnée de constater qu’ils n’avaient pas pris la fuite à la vue de son compagnon canidé, elle s’est approchée des félins pour voir ce qui se passait. Elle s’est alors rendu compte que l’un d’eux était blessé et que l’autre était là pour lui tenir compagnie et le soutenir.

Urdhvi Shah est alors revenue chez elle pour chercher sa caisse de transport pour chat, puis est revenue sur les lieux. Le 2e chat était toujours là. Il émettait des petits miaulements, comme pour réconforter son congénère blessé.

A lire aussi : Une étudiante fait tout pour venir en aide à un chat errant terrifié par les humains (vidéo)

La bénévole a délicatement soulevé et placé dans la caisse, alors qu’il saignait de la bouche. Elle a contacté Jayesh Shah, de Help Animals and Birds Association (HABA), qui a pris le chat accidenté en charge.

Il est encore actuellement au refuge de HABA et continue de recevoir des soins.

Pour Urdhvi Shah, le comportement de l’ami de la victime « est une leçon de vie ».

0 partage
"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 05/04/21

    Merci à cette personne et aux membres du refuge pour leur aide et soins prodigués à ce pauvre chat ! Mais qu'est devenu son compagnon de route si fidèle ??? A t il été aidé aussi ? Il ne fallait certainement pas les séparer !!!

     Répondre  Signaler