Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Des chats-robots pour combattre la démence chez les personnes âgées ?

Publié le 26/11/2018 à 10h57

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Des chats-robots pour combattre la démence chez les personnes âgées ?" © Mandy Jones Photography

Ils ont le pelage doux et le ronronnement apaisant, tout comme leurs alter egos vivants ; les chats mécaniques du centre pour personnes âgées Gwyddfor, au pays de Galles, aident les pensionnaires à lutter contre la démence. Grâce à cette innovation, sa directrice a reçu un prix lors des Wales Care Awards.

À Holyhead, cité portuaire du nord du pays de Galles, se trouve un centre de soins pour personnes âgées pas comme les autres. A la maison de retraite Gwyddfor, c'est le chat qui règne en maître et qui aide les résidents à préserver leurs capacités cognitives, intellectuelles et émotionnelles. Néanmoins, les 6 félins qui y officient ne sont pas de vrais chats ; ce sont des robots.

Ils ressemblent en tous points à leurs congénères biologiques, puisqu'ils en ont l'aspect, la douceur et même la capacité de ronronner. 4 d'entre eux ont même reçu des prénoms : Snowy, Amber, Ginger et Goldilocks. Le "staff animalier" du centre Gwyddfor comprend également un robot chien.

A lire aussi : "Combattre les poux chez le chat"

Tout ce beau monde constitue un atout précieux pour les 27 pensionnaires séniors de cette résidence, dont 11 souffrent de démence. Leur apport est tel qu'il a récemment valu à l'établissement et à sa fondatrice, Mary Williams, un prix lors des Wales Care Awards, comme le rapporte le site North Wales Chronicle.

Les Wales Care Awards récompensent régulièrement les individus et les structures qui s'illustrent dans le secteur des soins pour les personnes âgées au pays de Galles. Durant la cérémonie, qui s'est tenue à l'hôtel de ville de la capitale galloise Cardiff, Mary Williams s'est donc vu remettre le prix de l'excellence dans la catégorie des soins de la démence.

Mère de 3 enfants, âgée de 55 ans et originaire de Llanerchymedd, Mary Williams avait ouvert la résidence Gwyddfor en 2004, après le départ à la retraite de son mari Glyn. Auparavant, elle avait suivi cet ancien membre de l'armée de l'air royale britannique lors de ses différentes affectations autour du monde, travaillant dans de multiples maisons de retraite, de repos et de soins à l'étranger.

Le fait de caresser un chat, de percevoir ses ronronnements et de s'en occuper aide considérablement à s'apaiser et rester actif. C'est ce dont profitent les pensionnaires de Gwyddfor grâce aux 6 robots chats et au chien mécanique.

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !