Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les maladies courantes du cochon d’Inde

L'espérance de vie de votre cochon d’Inde est d'environ 7 ans. Si son régime alimentaire est adapté, qu’il ne souffre d’aucune carence et que son épanouissement est au rendez-vous, il vivra normalement jusqu’à cet âge sans connaître d’importants pépins de santé. Cependant, certains peuvent intervenir sans crier gare. Ces maladies courantes sont parfois bénignes, parfois mortelles. Lesquelles ? Comment les reconnaître et les éviter ? Nos conseils.

Reconnaître un cochon d’Inde malade

Malade, votre cochon d’Inde peut présenter plusieurs symptômes. Tous doivent amener à consulter au plus vite un vétérinaire.

  • Il ne mange plus
  • Votre cobaye présente un ventre dur et gonflé
  • Il a de la diarrhée, son arrière train est souillé
  • Il ne défèque plus, il est donc constipé
  • Il bave
  • Il maigrit rapidement
  • Il couine, semble se plaindre
  • Il respire rapidement et de manière saccadé
  • Il se gratte intempestivement
  • Il présente des croûtes, des plaques rouges et des plaies sur le corps
  • Il ne se déplace plus, semble léthargique, amorphe
  • Il se déplace la tête penchée d’un côté
  • On sent des boules sous sa peau

Les pathologies digestives

  • La Diarrhée est la maladie digestive la plus connue et la plus courante chez votre cobaye. Elle peut rapidement l’entraîner vers son décès si elle n’est pas soignée à temps. En effet, la diarrhée signifie que votre cochon d’Inde a de sérieux problèmes intestinaux. Elle provoque une déshydratation sévère. Elle peut être la conséquence d’une modification ou un déséquilibre de son régime alimentaire, de bactéries, de toxines rejetées par le foin donné à votre cobaye. La consultation chez un vétérinaire est obligatoire en cas de diarrhée; en fonction de son origine, il prescrira le traitement le plus adapté.

  • La coccidiose est plus courante chez le lapin. Néanmoins, ce parasite unicellulaire existe aussi chez le cobaye au travers d’une coccidie appelée Eimeria caviae. Il se développe dans les intestins et s’attrape lorsque votre cobaye mange des aliments ayant été en contact avec des matières fécales. Votre cochon d’Inde présente de la diarrhée avec du sang et du mucus. Le poil perd son aspect brillant et lisse, votre cobaye perd du poids. Comme cela provoque de la diarrhée, votre cobaye peut mourir de déshydratation rapidement. Vous devez l’emmener d’urgence chez votre vétérinaire qui le placera à l’isolement, prendra soin de le réhydrater puis de le soigner. Le traitement n’est efficace que si la maladie est décelée précocement. Il existe une forme hépatique de cette maladie, difficile à mettre en évidence et difficile à traiter.

  • L’entérotoxémie est mortelle pour votre cobaye. Ce dernier y est en plus assez sensible. Des bactéries du nom de Clostridies se développent anormalement dans le système digestif. Ce développement est occasionné par un déséquilibre de la flore intestinale de votre cobaye qui peut survenir suite à une antibiothérapie. De fait, les bactéries secrètent une toxine qui va attaquer la muqueuse digestive, les bactéries colonisent ensuite l'ensemble de l'organisme et peuvent provoquer une septicémie. Vous devez vous rendre immédiatement chez votre vétérinaire qui procèdera à une analyse de sang, une analyse des selles également pour mettre un nom sur la bactérie en cause. L'évolution de cette maladie peut être fatale si elle n'est pas prise à temps.

Les pathologies dentaires

Comme quasiment tous les rongeurs, votre cobaye peut souffrir d’une malocclusion dentaire, causée par une alimentation trop pauvre en fibre, suite à un choc, due à une mauvaise implantation des dents... Les rongeurs ont la particularité d'avoir des dents à croissance continue, ils doivent donc manger des aliments qui vont limiter la croissance des dents (foin indispensable, granulés...).

Elle entraîne une perte rapide de poids chez votre cochon d’Inde qui ne peut plus s’alimenter comme il le devrait. Seule la consultation chez votre vétérinaire, afin que ce dernier opère votre cobaye, peut remédier à ce problème. Tout changement de comportement alimentaire de votre cochon d'Inde doit vous faire consulter un vétérinaire.

Les pathologies urinaires

  • L’Urolithiase correspond à la présence de calculs dans les voies urinaires de votre cobaye, plus enclin à développer cette maladie une fois âgé. La pathologie cause des difficultés à uriner et peut s'accompagner d'une infection bactérienne. Votre cochon d’Inde ne s’alimente plus et maigrit, il est aussi possible d'observer des tâches roses ou rouges dans la litière trahissant la présence de sang dans les urines. Votre vétérinaire visualisera ce calcul par radiographie et son évacuation ne pourra se faire que par intervention chirurgicale. Les calculs urinaires fabriqués par les cochons d'inde sont souvent d'origine calciques, il est donc recommandé de limiter l'apport en calcium de ces animaux en rationnant endive, persil, trèfles... Une alimentation adaptée aidera votre cochon d'inde a se remettre de ses calculs.
  • A l’instar du Chinchilla et du rat, votre cochon d’Inde est particulièrement sujet à l’insuffisance rénale. Elle apparaît généralement après le 5e anniversaire de votre cobaye. En vieillissant, il peut présenter des calculs rénaux, des cystites à répétition ou une tumeur rénale. Malgré les traitements médicamenteux ou chirurgicaux (en présence de calculs) destinés à soulager votre cobaye, les chances de guérison sont faibles.

Une pathologie dermatologique

Parfois, les coussinets de votre cochon d’Inde présentent une maladie très douloureuse appelée la pododermatite. Il s’agit d’une infection de la peau qui dérive souvent en nécrose. Elle est issue d’une mauvaise hygiène de la cage de votre cobaye ou d’une litière inadaptée, sale, humide ; le manque de vitamine C est un facteur favorisant le développement de cette pathologie.

Si la pododermatite n’est pas traitée, elle peut entraîner la mort suite à une septicémie. Il paraît opportun de vous rendre chez votre vétérinaire qui prescrira un traitement médicamenteux assez long, à base notamment de pommade et des pansements dans le cas d’une maladie déjà avancée. Les litières à base de copeaux de bois peuvent être traumatiques pour la peau des pieds et l'entretien de la cage doit être fait plusieurs fois par semaine afin que la litière soit toujours sèche.

Le Coryza

Le coryza occasionne une infection respiratoire à votre cobaye. Comme chez le chat, le coryza est un ensemble de symptômes qui, une fois assemblés, en font une maladie à part entière. La maladie peut aller du simple rhume à une pneumonie potentiellement mortelle. Ainsi, votre cochon d’Inde présentera tous les symptômes d’un rhume classique : écoulement nasal, oculaire. Les voies respiratoires seront encombrées.

Votre vétérinaire, consulté rapidement, étudiera la respiration de votre cobaye, effectuera aussi des analyses plus poussées comme une radiographie. Le traitement médicamenteux peut remettre votre cobaye sur pattes en quelques jours. Les cochons d'inde sont des animaux sensibles aux variations de température et aux courants d'air, attention à les protéger du froid en hiver et de la climatisation en été.

Le diabète sucré

Il se rencontre rarement chez les rongeurs, sauf chez votre cochon d’Inde. En effet, celui-ci peut en être sujet à cause d’une alimentation hyperglucidique ou une suralimentation. Les symptômes de cette maladie ne sont pas toujours faciles à observer dans un premier temps : appétit fluctuant (mange beaucoup puis perte d'appétit), polyuropolydypsie (boit beaucoup et urine beaucoup), fatigue. Ces symptômes devront vous faire consulter un vétérinaire, qui réalisera une analyse de sang pour s'assurer du diabète sucré. Il n'existe pas de traitement du diabète sucré chez le cochon d'inde, il faudra donc surveiller l'alimentation en limitant les aliments riches en sucre comme la banane, la carotte... Le pronostic à court terme de cette affection est mauvais.

La carence en vitamine C

Elle est manifestée notamment par ce que l’on appelle le scorbut. C'est une carence assez courante chez le cochon d'inde, qui contrairement à d'autres animaux ne synthétise pas de vitamine C. C'est une vitamine essentielle à la vie du cobaye, il faut donc veiller à lui en apporter quotidiennement. Cet apport peut être fait sous forme liquide grâce à une seringue sans aiguille, sous la forme de poudre à mettre dans l'eau ou encore de fruits et légumes frais riches en vitamine C (persil, mandarine, poivron...).

Sans cela, il souffrira de carence. Ce manque de vitamine C entraîne une faiblesse générale de votre cobaye qui peut aussi présenter des articulations gonflées voire déformées. Le traitement réside en l’administration de vitamines C à forte dose pendant une semaine voire davantage. Rapprochez-vous de votre vétérinaire.

Il faut savoir que les aliments secs (granulés, pellets...) de bonne qualité sont enrichis en vitamine C pour limiter ce problème de carence, mais attention à leur stockage. Ils doivent impérativement être stockés à l'abri de la lumière afin de ne pas perdre leurs vitamines.

A lire aussi : "Les morsures de cochon d'Inde"

Les parasites

  • Les poux et la gale peuvent venir polluer le quotidien de votre cochon d’inde. Celui-ci présentera des croûtes, des plaies sanglantes, des zones où son poil sera arraché. Votre vétérinaire devra lui administrer un traitement antiparasitaire pour éradiquer ces bestioles. Ce sont des parasites courants en élevage et en collectivité.
  • Des larves de mouches peuvent occasionner une myase cutanée, qui est une maladie très grave pour votre cobaye. En effet, les parasites s’attaquent à sa chair et peuvent entrer à l'intérieur de l'organisme avec le temps. Les mouches viennent pondre sur des zones souillées et malordorantes - c'est le cas lors de diarrhées par exemple ou de plaie s'infectant. Votre rongeur ne mange plus et présente une léthargie inquiétante. Bien évidemment, une consultation chez un vétérinaire est indispensable afin qu'un diagnostic de l'origine de la myase soit posé. Le retrait des myases et le nettoyage des plaies seront réalisés et des soins quotidiens seront à prodiguer. Dans le cas ou les larves auraient perforé l'intérieur de l'organisme, il sera malheureusement peut être nécessaire de procéder à l'euthanasie du cochon d'inde.
  • La teigne est une maladie due à un champignon. C'est une maladie contagieuse entre cochon d'inde, mais aussi à l'homme. Elle est contractée en collectivité (élevage ou animalerie). Parfois les animaux ne présente aucun signe de maladie, on dit qu'il sont porteurs; puis à la faveur d'un stress important comme l'adoption et le changement d'environnement, le parasite se développe et les symptômes apparaissent. vous pourrez alors observer des zones alopéciques (sans poils) parfois des démangeaisons qui seront suivi de l'apparition de plaies. La maladie se transmettant à l'homme, il faut être vigilent et ne pas perdre de temps pour consulter un vétérinaire.

Les tumeurs

  • Les Lymphosarcomes correspondent à des tumeurs assez courantes chez les cobayes. Le vôtre, s’il est atteint, pourra présenter de la fièvre, une apathie, une hypertrophie de la rate et du foie. Son état va vite décliner. Ces tumeurs agressives ne laissent pas beaucoup de répis à votre cochon d'inde, puisqu'il faut moins d’un mois pour que l'animal ne décède. Il n’y a malheureusement rien à faire.
  • Les tumeurs mammaires touchent autant les mâles que les femelles. Cela peut-être une tumeur bénigne ou maligne. Dans ce dernier cas, le pronostic est souvent réservé. Sans traitement, la tumeur évolue en abcès et d’autres tumeurs apparaissent sur le corps de votre cobaye. Pour un traitement adapté, rendez-vous chez votre vétérinaire qui déterminera avec exactitude la nature bénigne ou maligne de la tumeur. Puis il procèdera à une chirurgie pour enlever la glande mammaire, unique solution pour retirer la tumeur.

A propos de l'auteur :

1 partage

8 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 13/11/18

    jai une femelle de 2ans

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 03/07/19

    Bonjour j'avais un cochon d'inde male en pleine forme encore hier et qui est mort subitement ce matin juste avant tout allait bien il grattait dans sa cage

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 03/07/19

    Mon cochon dinde à les yeux qui pleure , à le nez qui coule , à les poil mouiller quesque je dois faire.
    Je me suis beaucoup attaché à lui je l'aime

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 13/08/19

    L'emmener chez le veto c'est sûrement un rhume c'est grave chez eux

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 30/08/19

    Un petit cochon d'inde de 4jours est trop faible qsq je lui donne pour le soigner ? !

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 09/09/19

    Bonjour mon cochon d Inde respire bruyamment et difficilement que faire pour l aider?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/09/19

    Bonjour ,
    Je viens vers vous , car je m'inquiète .
    Je m'explique , je possède deux cochons d'Inde auxquels j'avoue j'ai desuite adoré cet animal , la n'ai pas la question ...
    Après une balade de mes animaux sur leur couverture après avoir rentre l'un d'entre eux , j'entends un bruit dans la cage , je regarde donc dans la cage et je trouve mon cochon d'Inde pâte toute raide et qui tourne sur lui même " comme un chien se grattant le dos sur le sol "
    Je voulais savoir ,si des crises d'épilepsie ou même d'autre crises peuvent intervenir comme ça d'un coup .
    Après , il réagi au caresse , il grougroutte tout autant ne crie pas ....
    Je sais pas j'ai peur que cela se reprenne....

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 16/09/19

    Il faut amener chez le vétérinaire

     Répondre  Signaler