Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Le langage corporel du lapin

Tout au long de sa vie, votre lapin vous fera part de ses inquiétudes, de son stress, de son bonheur, de ses sentiments, de sa sensibilité, de son bien-être et de son épanouissement (ou non) par le biais d’un langage corporel qu’il faudra apprendre à déchiffrer. Nous vous aidons à le faire dans un cours accéléré.

La communication, par la voix et par la posture, de votre lapin est bien moindre que celle d’un chien ou d’un chat. Est-ce dire que votre lapin communique moins ? Pas du tout. Au contraire, votre rongeur a pléthore d’informations à partager. Encore convient-il de savoir les reconnaître et de les comprendre. Il lui faut de l’espace et du temps pour s’exprimer. Suite à quoi il vous faudra répondre à ses exigences, besoins.

Des sons à entendre

Non, votre lapin n’est pas aphone. Oui, il lui arrive de manifester ses humeurs par le biais de sa voix.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Le grognement est assez perceptible même si le bruit est assez sourd. Votre lapin n’est pas forcément très content et vous le fait savoir. Il prendra une posture plutôt d’attaque, en avançant sa tête vers son « adversaire ». C’est l’étape qui précède la morsure.
  • Votre lapin (non stérilisé de préférence) peut également faire un bruit : le « honk honk ». En résumé, c’est pour signifier au congénère en face de lui qu’il aimerait s’accoupler avec lui/elle. Ou du moins qu’il/elle, lui plaît. Ce bruit s’accompagne d’une émission d’hormones à très forte odeur. En parallèle, votre rongeur lèvera la queue, signe d’excitation (peut aussi être le signe d’agressivité).
  • Si votre lapin s’ennuie ou s’il n’est guère heureux, il pourrait l’exprimer via des soupirs, comme les êtres humains.
  • Votre lapin peut aussi crier, émettre un son strident. C’est le signe d’une peur, comme lorsqu’il est pris en chasse par un prédateur.

Des gestes et attitudes à comprendre

  • Il grince des dents. Cela peut avoir une double signification. Dans un premier cas, votre lapin montrera son bien-être. Cela peut être à l’occasion d’une caresse. On compare alors ce grincement aux ronronnements d’un chat. Cependant, s’il grince des dents en même temps que de prendre un regard inexpressif ou un regard fatigué, alors votre lapin est davantage dans la souffrance.
  • Votre lapin peut taper de la patte. Il exprimera ainsi son mécontentement par rapport à une situation qui ne lui convient pas.
  • Quand votre lapin est détendu et qu’il va s’endormir (ou dort), il se couchera sur le flanc, les pattes étendues.
  • Bien réveillé, votre lapin peut également « faire le beau ». Dans ce cas, il se mettra debout sur ses pattes arrière. Votre rongeur vous invite à interagir avec lui. Il aime aussi se donner de l’importance.
  • Parfois, aussi, votre lapin ne souhaite pas communiquer ni même être dérangé. Il vous le fera comprendre en repoussant votre main de son museau. Dès lors, vous devez le laisser tranquille. Il peut aussi avoir ses moments à lui.
  • A l’inverse, votre lapin peut vous lécher. Dans ce cas, il s’agit d’une marque d’affection. Tout comme lorsque votre lapin lèche la face d’un congénère.

Un langage qui peut signifier une maladie

Ce n’est pas toujours le cas, heureusement, mais si votre lapin vient à secouer la tête, cela peut être le signe d’une pathologie. Vous devez vous montrer prudent et attentif. D’ordinaire, ce comportement résulte d’un mécontentement de votre rongeur. Cependant, cela peut aussi être la signification que quelque chose le dérange, comme une otite ou la présence de parasites. Dans ce cas précis, il est conseillé de consulter un vétérinaire.

Autre maladie, plus psychologique : l’ennui. Votre lapin vous le manifestera lorsqu’il ronge ses barreaux. Non, votre protégé ne fait pas ses dents. Il aimerait davantage de stimulation et trouve le temps long dans sa cage. C’est le moment opportun pour le faire sortir.

Le langage de la queue

A l’instar du chien et du chat, la queue de votre lapin peut donner quelques indications sur son état psychologique, ses envies et ses frustrations.

  • Au repos, la queue sera horizontale. D’ailleurs, chez de nombreux lapins, on ne la remarque pas toujours. Elle se marie parfaitement avec l’arrière.
  • Lorsqu’il se montre agressif ou qu’il veut impressionner un congénère ou quelqu’un, votre lapin aura tendance à lever sa queue et à la mettre presque à la verticale. Mieux vaut essayer de le calmer de suite avant une morsure.
  • La queue frétille lorsque votre lapin est excité.
  • Sa queue peut également servir de balancier. Du coup, il l’abaissera avant de sauter, et la remontera à la réception du saut.
  • La queue abaissée, c’est le cas lorsque votre lapin s’approche d’un objet inconnu. C’est une marque de crainte. Il n’est pas rassuré si on ajoute à cela des oreilles couchées.

Le langage des oreilles

En temps normal, votre lapin possèdera des oreilles bien droites. Elles sont tournées de chaque côté de la tête et lui confèrent un air normal. La curiosité se manifestera par des oreilles tournées vers un objet qui l’intrigue, qui le questionne. On remarquera les pavillons s’orienter et faire face à l’objet. Lorsque votre lapin est au repos, ou lorsqu’il dort, il a tendance à coucher ses oreilles. C’est également un signe de sérénité. Cette position est aussi prise lorsqu’il se nettoie et se lave.

A lire aussi : "La propreté chez le lapin"

En cas d’agressivité, les oreilles seront couchées et le museau avancé ainsi que l’arrière-train relevé. Ses oreilles sont légèrement plus relevées, mais point trop s’il se montre nerveux et stressé.

Dans tous les cas, la position de l’oreille seule ne veut pas dire grand-chose sans avoir un complément (position de l’arrière-train et du museau).

En résumé

Il existe pléthore de façons pour votre lapin d’entrer en communication avec vous. Vous devez vous montrer attentif à tous les signaux qu’il peut vous envoyer. Ce sera le signe de son humeur, de sa forme du moment. Il pourra également vous transmettre des informations vitales, comme le fait d’être en méforme ou malade, voire d’être agressif ou stressé.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !