Toiletteur

Publié le 20/08/2020 à 18h05

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Métiers

Illustration : "Toiletteur"

Quelle formation suivre et quelles qualités faut-il posséder pour être toiletteur ou toiletteuse pour animaux de compagnie ? Quel salaire peut-on espérer percevoir en exerçant cette profession ?

L’entretien de la beauté et de l’hygiène d’un chien ou d’un chat, entre autres animaux de compagnie habituellement toilettés, demandent un savoir-faire et des compétences bien spécifiques. Ces soins, les techniques et les produits utilisés varient même d’une race à l’autre. Le métier de toiletteur requiert donc à la fois des compétences, de l’adresse et une certaine expérience. Voyons quelles aptitudes sont à faire valoir pour travailler dans le toilettage pour animaux, ainsi que les perspectives de carrière qu’offre ce métier.

Description du métier de toiletteur

Le métier de toiletteur ou de toiletteuse professionnel(le) consiste à assurer des soins esthétiques et d’hygiène aux animaux de compagnie. Des prestations opérées généralement dans ses propres locaux, un salon de toilettage donc, mais certains le font aussi au domicile du propriétaire de l’animal.

Cela va du bain à l’épilation (enlever le sous-poil mort), en passant par la coiffure, l’entretien des griffes, le nettoyage des oreilles, le brushing, le démêlage ou encore la tonte.

Le toiletteur doit donc acquérir un savoir-faire et une expérience dans le maniement des outils de toilettage que sont les ciseaux, la tondeuse, le sèche-cheveux, les différents types de peignes et de brosses (brosse à picots, anti-mue, peigne-rasoir…), ainsi que les produits à utiliser selon l’animal et l’étape de soin.

En toilettage, on peut aussi être amené à réaliser des coupes créatives, voire fantaisistes selon la demande du client et les spécificités de l’animal, notamment si ce dernier prend part à des concours de beauté.

D’autres services peuvent également être prodigués, comme le massage canin.

Le toiletteur a aussi un rôle de conseil ; il oriente le client vers les bonnes pratiques en matière de brossage et d’hygiène qu’il aura à assurer chez lui.

Enfin, il / elle veille à l’entretien de ses locaux et de ses équipements.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les formations et diplômes nécessaires pour devenir toiletteur

Si aucun diplôme n’est requis pour devenir toiletteur, il est conseillé de suivre une formation afin d’acquérir des connaissances indispensables : l’utilisation des outils de toilettage, les produits, la morphologie selon l’espèce et la race, les besoins en soins correspondant à cette dernière… Des établissements privés proposent ce genre de formation.

Néanmoins, il existe un certificat technique des métiers (CTM) de toiletteur pour chien et chat, et qui se prépare en apprentissage ou en professionnalisation pendant 2 ans. Cette certification est reconnue par le RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle).

Les compétences requises pour exercer le métier de toiletteur

Outre l’aspect technique du toilettage, il est un certain nombre de qualités et d’aptitudes à avoir pour exercer le métier de toiletteur.

Cette profession nécessite premièrement d’aimer les animaux et d’être patient avec eux, puisqu’on est directement en contact avec eux. Elle requiert également de connaître les spécificités de chaque race à toiletter. On ne coiffe pas un Labrador-Retriever comme un Caniche, comme on n’utilise pas le même shampoing pour un Shih Tzu que pour un Boxer, par exemple. Sans oublier les besoins particuliers liés au type de peau, à une éventuelle maladie, etc.

De plus, le toiletteur doit savoir s’adapter au caractère et au comportement de l’animal, notamment s’il est un peu agité.

Par ailleurs, le professionnel peut être amené à vendre d’autres services ou produits annexes au toilettage. Ce qui demande de faire valoir des qualités de commercial.

A lire aussi : Educateur canin

Débouchés et rémunération

En France, on compte aujourd’hui 4500 toiletteurs professionnels, en majorité des femmes (75%).

On peut travailler à son compte comme on peut être salarié dans un salon de toilettage. Avoir sa propre affaire de toiletteur implique un important investissement : acquisition du matériel nécessaire (outils, baignoires, séchoirs, plateforme de toilettage…), location et aménagement du local.

Pour un toiletteur qui débute, le salaire mensuel brut se situe autour de 1500 à 1700 euros.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation