Kératite superficielle chronique (KSC) chez le chien

Illustration : "Kératite superficielle chronique (KSC)"

La kératite superficielle chronique (KSC) est une maladies touchant les yeux des chiens. Voyons ses symptômes et l'ensemble de traitements possibles pour y remédier.

Egalement appelée Pannus, la kératite superficielle chronique (KSC) chez le chien est affection inflammatoire de l'oeil, et plus précisément de la cornée. Il est important d'en déceler les symptômes le plus tôt possible pour que le chien bénéficie d'un traitement efficace.

Qu'est-ce que la kératite superficielle chronique chez le chien ?

La kératite superficielle chronique est une maladie qui affecte la cornée, généralement de manière bilatérale. Une cornée normale, pour laisser passer la lumière et pouvoir la réfléchir, doit demeurer lisse et transparente. Dans le cas de cette maladie, la cornée devient enflammée, causant un déficit de la vision et pouvant parfois conduire à la cécité. L’affection peut être accompagnée d'une infiltration lymphoplasmocytaire de la membrane nictitante et d’une inflammation d'une partie de la conjonctive. De plus, elle peut attaquer les deux yeux à des degrés de gravité différents.

Les causes possibles de la kératite superficielle chronique chez le chien sont :

  • Des problèmes immunitaires ;
  • Une infection bactérienne ;
  • Une infection virale ;
  • Des causes mycosiques ;
  • Des ulcères ou un déficit de larmes de l'œil.

Les races prédisposées à cette maladie sont le Berger Allemand, le Berger Belge dans ses 4 variétés (Malinois, Tervueren, Laekenois, Groenendael), le Border Collie, le Berger Australien, le Berger de Picardie, le Greyhound et le Teckel.

Les signes cliniques de la kératite superficielle chronique chez le chien

Les symptômes observés sont souvent :

  • Un tissu inflammatoire vascularisé se développant depuis l'angle externe de l'œil et s'étendant progressivement à toute la surface oculaire, d'où l'apparition d'un infiltrat rouge/rosé dans la cornée.
  • Des pigments mélaniques (noirs) aboutissant à une opacification de la cornée.

Diagnostic et traitement de la kératite superficielle chronique chez le chien

Le diagnostic est effectué par un vétérinaire à partir de :

  • L'observation des signes cliniques ;
  • L'observation de l'œil à l'aide d'un ophtalmoscope ;
  • Un test à la fluorescéine qui colore les ulcères de cornée en vert ;
  • Un test de Schirmer (qui évalue la quantité des larmes dans l'œil).

Une fois le diagnostic établi, le traitement de la KSC vise à contrôler l'inflammation et à corriger le fonctionnement immunitaire. Il doit être maintenu tout au long de la vie de l'animal et peut se faire grâce à :

  • Une administration locale d'anti-inflammatoires comme les pommades et les collyres à base de corticoïdes ;
  • Un traitement topique immunomodulateur.

En outre, des précautions contre le soleil, par exemple, doivent être prises par le propriétaire du chien malade.

Révision vétérinaire

Florine HACHE

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !