Insuffisance pancréatique exocrine (IPE) chez le chien

Illustration : "Insuffisance pancréatique exocrine (IPE)"

L'insuffisance pancréatique exocrine (IPE) est une maladie digestive provoquée par l'incapacité du pancréas à sécréter les enzymes nécessaires à la digestion.

Un fonctionnement sain du pancréas assure la production d'enzymes qui contribuent à la digestion des nutriments. En cas d'insuffisance pancréatique exocrine (IPE), la production des enzymes digestives est altérée voire arrêtée, provoquant, entre autres, un amaigrissement et des troubles alimentaires.

Les causes

L'insuffisance pancréatique exocrine (IPE) est essentiellement due à une diminution de la masse fonctionnelle du pancréas qui est provoquée par :

  • Des facteurs environnementaux ;
  • Le stress physique ou émotionnel ;
  • La race (certaines races présentent une prédisposition, avec majoritairement le Berger Allemand, mais également le Colley, le Cavalier King Charles spaniel, le Schnauzer nain... ) ;
  • Présence d'une tumeur qui réduit la masse fonctionnelle du pancréas ;
  • Diabète ;
  • Dénutrition ;
  • Hyperacidité ;
  • Une inflammation du pancréas (pancréatite)
  • Cause parasitaire...

Les signes cliniques

L’IPE touche majoritairement les jeunes chiens, de moins de 5 ans. Lorsque 90% des cellules fonctionnelles du pancréas sont détruites, les premiers symptômes apparaissent.

Les principaux symptômes annonciateurs de la maladie sont un amaigrissement, malgré un appétit augmenté, ainsi que la présence de diarrhées. Les selles sont volumineuses et décolorées car remplies de graisses (stéatorrhée). La maldigestion entraîne des borborygmes et des flatulences très fréquents et amène parfois l’animal à consommer ses propres selles (coprophagie).

Le diagnostic de la maladie

Le diagnostic de l'insuffisance pancréatique exocrine (IPE) est généralement confirmé par le vétérinaire suite à une prise de sang permettant de doser les vitamines B9 et B12. Ces dernières marquent la prolifération bactérienne intestinale. La mesure d’enzymes appelées TLI est également effectuée. Le chien doit être à jeun au moins 12 heures avant d'effectuer le test sanguin.

Le traitement

Le traitement de l’IPE repose sur plusieurs piliers. Tout d’abord, il est important de noter que l’IPE ne se guérit pas mais se contrôle, l’objectif du traitement est donc d’améliorer la digestion du chien et ainsi lui assurer un meilleur confort de vie. Le traitement repose sur une administration d’extraits pancréatiques, de porc en général, à chaque repas, durant toute la vie du chien. L’administration concomitante d’antiacides est souvent préconisée. L’ajout d’antibiotiques pour réguler la flore intestinale peut être envisagé au début du traitement. Des injections régulières de vitamine B12 permettent de corriger la carence en cette vitamine. L’alimentation du chien peut être conservée à l’identique ou revue afin d’être hyperdigestible.

Dans la plupart des cas, le pronostic est bon, mais dans certains cas, l’absence d’amélioration de la digestion du chien peut révéler la présence d’une autre maladie comme une maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

Révision vétérinaire

Florine HACHE

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !