Distichiasis chez le chien

Illustration : "Distichiasis"

Le distichiasis est une maladie ophtalmologique très fréquente chez les chiens. Elle se caractérise par l'apparition de cils anormaux au niveau des glandes de Meibomus et peut être asymptomatique ou symptomatique.

Le distichiasis est observé surtout chez certaines races comme le Boxer, le Bulldog Anglais, le Caniche, le Cocker Spaniel, le Golden Retriever, le Pékinois et le Shih Tzu. Nous allons expliquer, dans ce qui va suivre, les symptômes de cette maladie et les diverses thérapies pouvant être appliquées.

Symptômes du distichiasis

Cette affection ciliaire touchant l'espèce canine est caractérisée par une anomalie de la position (cils anormalement implantés sur le bord interne de la paupière) ou de l'orientation des cils. Elle est généralement héréditaire ou liée à un strabisme ou à une anomalie cardiaque. Elle peut être présente dès la naissance ou apparaître plus tard. Les cils émergeants des orifices des glandes tarsales peuvent être fins, rigides ou épais. La maladie peut être asymptomatique ou être accompagnée de symptômes qui varient selon le nombre et la dimension des cils. Citons quelques signes à titre indicatif :

  • La photophobie : elle est caractérisée par une sensibilité à la lumière qui peut être accrue. Elle est la cause de l'inconfort visuel et des problèmes oculaires.
  • L'épiphora : elle se caractérise par une humidité au bord des paupières, de l'angle interne de l'œil et un écoulement de larmes excessif.
  • Le blépharospasme : il s'agit de contractions involontaires des muscles comme des clignements répétés et incontrôlés des paupières. Ces derniers sont signes de douleurs oculaires.
  • Lésions cornéennes : nous citons, par exemple, la kératie, les pigmentations et les ulcères cornéens. Ces derniers sont caractérisés par une perte de substance en épaisseur de la cornée pouvant aller jusqu'à la perforation du globe oculaire.
  • Rougeur et épaississement de la conjonctive...

Traitement du distichiasis

Il existe ne diversité de thérapies pouvant être utilisées en fonction de l'évolution de l'affection des cils. Cependant, le développement de nouveaux cils anormaux est possible, d'où la nécessité de mettre en place une méthode de soin supplémentaire. Parmi ces interventions, nous citons :

  • La cryothérapie : c'est une thérapie par le froid. Elle consiste à appliquer du froid sur la zone touchée afin de calmer les douleurs, de diminuer le gonflement et de faire régresser les hématomes.
  • L'électrolyse : il s'agit de détruire le follicule pileux par l'application, sous anesthésie, d'un courant continu de faible intensité.
  • Epilation des cils en cause.
  • Intervention chirurgicale.
Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !