Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La peur du vétérinaire chez le chien

Nos toutous ont de la mémoire. Bien souvent, ils enregistrent les émotions associées à certains évènements et expériences, dont les visites chez le vétérinaire. Quand ils y retournent, ces mêmes sensations reviennent et peuvent mettre les chiens dans un état de stress. Néanmoins, il est tout à fait possible de l’aider à aller au-delà de ces difficultés.

Nous ne vivons pas toujours très sereinement les visites chez le docteur. C’est exactement la même chose chez nos amis canins, qui peuvent appréhender la consultation chez le vétérinaire. Stressés et angoissés, les chiens sont mis mal à l’aise par une variété de choses associées au cabinet du spécialiste : les consultations passées avec leurs lots de vaccins, manipulations et autres examens désagréables, les odeurs, les autres animaux, etc. Lorsqu’il n’est pas rassuré, le chien peut compliquer le déroulement de la visite et rendre le travail du vétérinaire bien plus délicat.

L’habituer à se laisser manipuler

Le chien doit être habitué à être touché, massé et palpé dès son plus jeune âge. C’est au propriétaire de le familiariser à ces manipulations qui seront, plus tard, pratiquées par le vétérinaire.

Lui ouvrir la gueule pour vérifier l’état de sa dentition, soulever sa patte pour l’examiner de plus près, relever ses oreilles ou sa queue pour vérifier que tout va bien… Ces opérations simples sont à réaliser très tôt et avec une grande douceur pour que l’animal se laisse faire lors de ses consultations.

Bien entendu, il ne faut pas oublier de le récompenser pour sa bonne attitude affichée après ces manipulations.

Passer plus souvent au cabinet vétérinaire

Passer voir le vétérinaire plus souvent permet également de démystifier, en quelque sorte, ce rendez-vous et de le rendre plus banal dans l’esprit du chien.

A lire aussi : "La peur de l'orage chez le chien"

Outre la visite annuelle de contrôle chez le vétérinaire, on peut emmener le chien au cabinet plusieurs fois par an, mais sans le faire examiner. De cette manière, la visite chez le vétérinaire ne signifiera pas automatiquement qu’il sera ausculté. Le personnel du cabinet ne manquera pas de l’accueillir chaudement et de le caresser, ce qui renforcera l’association d’un sentiment positif à la visite au cabinet vétérinaire.

Lui faire faire de l’exercice avant la visite

Si le chien est un peu trop stressé le jour de la visite, on peut l’emmener faire une promenade et jouer avec lui au préalable.

Ces activités et échanges l’aideront à chasser l’angoisse, en même temps qu’ils l’apaiseront et le détendront. Ils ne doivent toutefois pas être menés juste avant la consultation : on doit laisser à l’organisme du chien le temps de revenir à la normale (laisser retomber l’excitation, le rythme cardiaque, etc.).

Être soi-même détendu pour qu’il le soit à son tour

Il ne faut surtout pas oublier que nos chiens sont de véritables éponges à émotions et, à ce titre, nous leur communiquons sans le vouloir une bonne partie de ce que nous ressentons.

Lorsque l’on est stressé et anxieux, il y a de fortes chances que le chien le soit aussi à son tour. Nos attitudes, les signaux émis par notre corps et notre organisme sont parfaitement captés par nos amis à 4 pattes. Il faut donc faire en sorte qu’ils soient positifs pour que cela déteigne sur l’état d’esprit et le comportement du chien.

Ainsi, il est essentiel d’être soi-même totalement détendu et confiant en allant chez le vétérinaire. Le chien percevra cette sérénité et la ressentira lui aussi.

1 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !