Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'ostéopathie chez le chien

Illustration : "L'ostéopathie chez le chien"

L’ostéopathie considère le corps comme un seul et même élément, qui en cas d’instabilité, peut développer des mécanismes d’auto-guérison pour peu que l’on sache les activer au bon endroit par des manipulations douces, non forcées et ciblées. C’est ainsi que la médecine manuelle vétérinaire dite ostéopathie pour animaux a su trouver sa place en proposant une approche thérapeutique ou préventive alternative et complémentaire à l’allopathie en réponse à certains dysfonctionnements chez le chien, le chat, mais également le cheval, la vache et même le lapin.

Collaboration du chien indispensable

L’ostéopathie pour animaux de compagnie est assez récente en France, les docteurs vétérinaires Francis Lizon et Dominique Giniaux en ont été les pionniers entre 1975 et 2000, avec une approche similaire sur le fond à celle de l’ostéopathie humaine. Sa philosophie : s’appuyer sur le lâcher-prise et l’écoute manuelle du corps sous réserve d’une parfaite coopération de l’animal manipulé lors de la séance.

Cette médecine manuelle aide le corps à retrouver son équilibre en douceur et de façon harmonieuse, qu’il s’agisse d’un trouble musculo-squelettique, articulaire ou viscéral. Elle permet de détecter les dysfonctionnements à la suite d’un traumatisme, d’un accident ou tout simplement, de redonner la possibilité à l’organisme de récupérer des suites d’une chirurgie, d’une maladie. C’est également un moyen de prévenir des douleurs compensatoires qui se seraient répercutées sur d’autres parties du corps.

Différentes approches ou techniques d’abord sont utilisées selon les praticiens en fonction de la zone à considérer : l’ostéopathie peut être énergétique, elle peut travailler sur le lien entre émotions et les organes (qui s’appuie sur des médecines traditionnelles chinoises) ou être structurelle et mécanique. On a tous en tête dans ce dernier cas le traditionnel « CRAC » qui permet de redonner mobilité à certaines vertèbres par rotation.

Que peut-on soigner chez le chien ?

L’ostéopathie ouvre un vaste champ de possibilités en permettant d’intervenir sur de nombreuses zones :

  • la tête
  • les vertèbres du cou
  • la colonne vertébrale du rachis au bassin
  • les membres antérieurs et postérieurs.

L’ostéopathie vétérinaire est pratiquée en cas d’anomalies ostéoarticulaires qui s’expriment par des boiteries, des déséquilibres, des douleurs lombaires, des malformations ou de l’arthrose ; elle agit en restaurant une mobilité fonctionnelle.

Des maladies neurologiques ou viscérales peuvent également bénéficier de cette médecine alternative, lorsque des dysfonctionnements perturbent le rein, la vessie avec des cystites, le foie, l’estomac ou encore l’intestin lors de diarrhées, de constipation. Un déséquilibre de l’organisme peut se répercuter sur un système en particulier, comme celui de la peau en cas d’allergies, ou de léchages excessifs, sur les organes reproducteurs avec une forme d’infertilité, sur l’appareil respiratoire avec de la toux ou pour certains troubles du comportement.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Comment se déroulent les séances ?

Une consultation vétérinaire préalable est nécessaire pour réaliser un diagnostic complet, proposer les traitements adaptés et vérifier si aucune contre-indication n’est à déceler avant de référer l’animal vers un acte d’ostéopathie. En effet, seront à exclure du champ d’application de l’ostéopathie tout traumatisme vertébral, luxation, fracture ou atteinte osseuse.

La séance d’ostéopathie commence également par une consultation, un temps d’observation et d’échanges, permettant d’identifier la bonne approche du chien, la localisation de son dysfonctionnement et de proposer la technique de « soulagement manuel » adéquate. 3 jours de repos absolus sont préconisés pour que le corps puisse retrouver son équilibre. Les effets recherchés peuvent se manifester un peu tardivement, dans le mois qui suit. Plusieurs séances sont parfois programmées, espacées de plusieurs semaines ou plusieurs mois selon le cas, c’est une technique individuelle avant toute chose.

A lire aussi : "Le jeu chez le chien"

Comment trouver un ostéopathe canin ?

En France, l’ostéopathie vétérinaire est avant tout exercée par des vétérinaires ostéopathes qui suivent dans leur cursus de spécialisation après l’obtention de leur doctorat en médecine vétérinaire, un diplôme d’inter-école en ostéopathie vétérinaire. Les ostéopathes pour animaux non vétérinaires doivent justifier un certain niveau d’études, d’une pratique et d’un niveau de connaissances pour être régularisés par dérogation ; ils passent alors un examen d’aptitude et sont inscrits sur la liste officielle des personnes ayant le droit d’exercer un acte d’ostéopathie sur un animal, liste tenue par l’Ordre National des Vétérinaires et consultable par tous.

Les conditions d’exercice de l’ostéopathie vétérinaire, quelque soit l’espèce animale, sont bien définies par l’Art. R243-6 du code Rural et de la Pêche Maritime et les conditions d’inscription et d’exigences en terme d’aptitudes sont fixées par le décret n° 2017-572 du 19 avril 2017.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation