Votre chien vous lèche le visage ? Des chercheurs alertent sur cette pratique qui pourrait propager une superbactérie résistante aux antibiotiques

Se laisser lécher le visage par son chien serait une mauvaise idée, d’après une nouvelle étude menée par des chercheurs britanniques et portugais. Le risque serait d’être contaminé par une bactérie intestinale dont certaines souches sont dangereuses, car résistantes aux antibiotiques. Ils recommandent aux propriétaires canins d’observer une hygiène rigoureuse pour prévenir le problème.

Illustration : "Votre chien vous lèche le visage ? Des chercheurs alertent sur cette pratique qui pourrait propager une superbactérie résistante aux antibiotiques"

Certains maîtres laissent leurs chiens leur lécher le visage, tandis que d’autres leur ont appris à s’abstenir de le faire. Cette pratique, qui divise les opinions parmi les propriétaires, les auteurs d’une nouvelle étude la déconseillent fortement, rapportait le Daily Mail le 6 avril.

Ce qu’ils redoutent, c’est une superbactérie intestinale, Escherichia coli en l’occurrence, dont certaines souches sont particulièrement virulentes en raison de leur résistance aux antibiotiques.

Le Dr Juliana Menezes, principale auteure de cette étude, rappelle que les souches en question peuvent « rendre incurables des affections telles que la pneumonie, la septicémie, les infections des voies urinaires et des plaies ». Des conclusions qui seront présentées lors du Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses, qui se tiendra du 23 au 26 avril à Lisbonne.

Illustration de l'article : Votre chien vous lèche le visage ? Des chercheurs alertent sur cette pratique qui pourrait propager une superbactérie résistante aux antibiotiques
Photo d'illustration

Ces travaux ont été effectués par une équipe de chercheurs britanniques et portugais, qui expliquent que la transmission se fait par le biais des matières fécales puis par voie orale. Ils précisent que c’est généralement en se léchant le derrière, puis en léchant le visage ou les mains d’une personne (qui peut ensuite les porter à sa bouche), que les chiens sont susceptibles de transmettre les superbactéries responsables de maladies.

L’hygiène, premier rempart contre la transmission de la bactérie

Les humains peuvent également être contaminés en entrant en contact avec les déjections lorsqu’ils les ramassent ou nettoient. Se laver systématiquement les mains est donc indispensable, rappellent les chercheurs du Royal Veterinary College et de l’Université de Lisbonne. Le constat est également valable pour les chats.

A lire aussi : La réaction de ce bébé Teckel qui se voit pour la première fois dans le miroir est tout simplement adorable (vidéo)

L’étude repose sur l’analyse d’échantillons prélevés auprès de 41 familles portugaises et 45 britanniques. Ce qui représente, au total, 114 humains, 85 chiens et 18 chats. Parmi eux, 14 canidés, un félin et 15 personnes se sont révélées positives à la bactérie E. coli, dont des souches résistent à la plupart des antibiotiques tels que la pénicilline et la céphalosporine.

« Nos résultats confirment la nécessité pour les gens d’observer une bonne hygiène avec de leurs chiens et chats, et de réduire l'utilisation d'antibiotiques inutiles chez les animaux de compagnie et les humains », indique le Dr Menezes.

1 commentaire