Une octogénaire et son chien attaqués pendant leur promenade !

Publié le 15/02/2019 à 10h18

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Une octogénaire et son chien attaqués pendant leur promenade !"
Photo d'illustration

Une octogénaire et son chien, Fisher, sont passés tout proches de la catastrophe. Lors d’une promenade quotidienne, mi-janvier, le chien a été attaqué par un congénère bien plus robuste que lui. S’il n’est pas mort, il a dû en passer par la case opération. Sa propriétaire, elle, peine à s’en remettre psychologiquement. Depuis, le maire de la commune a pris un arrêté.

À Ballan-Miré, en Indre-et-Loire, le maire Alexandre Chas a pris un arrêté interdisant la divagation des chiens non tenus en laisse. Une mesure exceptionnelle qu’il explique à nos confrères de France Bleu : « Depuis quelques mois, des chiens errants ont causé des problèmes à d'autres animaux et à leurs propriétaires. Il m'est donc apparu nécessaire de renforcer la sécurité sur le sujet. Je n'ai pas envie d'avoir un jour un drame sur la commune, un enfant qui va être attaqué parce que le chien n'aura pas été tenu en laisse sur la voie publique lors de sa balade quotidienne. »

Le drame est passé tout proche, pourtant, à la mi-janvier. Le 16, précisément, a vu l’agression d’un Epagneul Breton par un croisé Malinois-Cane Corso. Nous sommes rue des Hérissières, dans la petite bourgade. Une octogénaire promène alors son chien âgé de 9 ans, comme tous les jours. En cette soirée hivernale, un autre chien, bien plus imposant, surgit devant eux en provenance d’un parc.

Plus d’un millier d’euros de frais vétérinaire

Il renverse la dame d’un certain âge, lui mord le pouce avant de s’en prendre au petit chien. Ce dernier est d’abord tenu au cou. Par chance, son collier, assez épais comme le précise La Nouvelle République, empêche le molosse d’aller plus loin. Il se rabat alors sur l’arrière-train. Selon le rapport d’un vétérinaire, l’Epagneul Breton souffre de lacérations musculaires profondes des lombaires gauche et droite et des abdominaux droits.

A lire aussi : Livré à lui-même, un chiot attend que les secours sauvent sa famille abandonnée dans un sac en tissu

Fisher a subi une opération durant laquelle il a reçu 20 points de suture. Il se remet, tout comme sa maîtresse, de ce traumatisme toujours présent. Cette dernière confie ne plus pouvoir dormir, ou avec difficulté. Surtout, elle n’a reçu aucune excuse de la part des propriétaires de l’agresseur. Aujourd’hui, l’octogénaire a dépensé plus d’un millier d’euros pour les soins vétérinaires de son animal. Elle a déposé plainte auprès de la gendarmerie. Aujourd’hui, en plus de la colère, la crainte d’un mauvais rétablissement de son chien demeure. L’arrêté du maire arrive peut-être un peu trop tard.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 18/02/19

    j'espère que la dame et son chien vont mieux aujourd'hui et que le propriétaire de l'autre chien va être quand même verbalisé et présenté ses excuses à la pauvre dame

     Répondre  Signaler


Articles en relation