Une association achète une ferme et crée un sanctuaire pour les chiens dont personne ne veut

Illustration : "Une association achète une ferme et crée un sanctuaire pour les chiens dont personne ne veut"

Après un premier sanctuaire créé dans la région de Manchester, une association britannique s’apprête à en ouvrir un autre, encore plus vaste et moderne. Il sera dédié à la réhabilitation des chiens difficiles à faire adopter.

Dogs 4 Rescue a acquis une ferme de près de 19 hectares après des mois de récolte de fonds, comme le rapporte The Manc. L’association l’a elle-même annoncé le 2 mars dernier via un tweet comprenant une courte vidéo où l’on voit l’inauguration symbolique du site.

L’organisation fondée par Emma Billington gérait déjà un sanctuaire dans un cadre semi-rural, dans le Grand Manchester (Nord-ouest de l’Angleterre). Un endroit où les chiens ne sont pas enfermés dans des cages et peuvent évoluer librement, tout en bénéficiant du soin et de l’attention dont ils ont besoin de la part d’une équipe dévouée.

© Dogs 4 Rescue

Toutefois, avec l’augmentation du nombre de chiens abandonnés constatée ces derniers temps, Dogs 4 Rescue avait besoin d’une autre structure afin d’en recueillir davantage. L’organisation avait alors ouvert une cagnotte, et les dons ont afflué. L’initiative a permis de réunir près de 225 000 euros.

© Dogs 4 Rescue

Un centre d’adoption et un refuge dédié à la réhabilitation des chiens

Grâce à cette somme, Dogs 4 Rescue a pu acheter Clough Bottom Farm, une grande ferme située près d’Accrington, un peu plus au nord dans le Lancashire.

© ITV News

L’association précise que l’ancien site continuera de fonctionner en tant que centre d’adoption, tandis que le nouveau sera totalement consacré à la réhabilitation des chiens dont personne ne veut et à les préparer à l’adoption. Le but est de maximiser leurs chances de trouver une nouvelle famille.

© ITV News

A lire aussi : Abandonné par ses anciens propriétaires, ce chien couvert de puces défie les pronostics des vétérinaires et trouve une famille aimante

Par ailleurs, des habitants d’Accrington avaient exprimé leur préoccupation en prenant connaissance du projet, craignant principalement les nuisances sonores qu’il pourrait occasionner. Emma Billington a tenu à les rassurer en leur expliquant que, les animaux étant appelés à évoluer librement, ils seront moins sujets au stress et donc moins enclins à aboyer.

0 partage
Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 17/05/21

    superbe association qui, grâce aux dons, va pouvoir ouvrir une nouvelle structure mieux adaptée aux loulous (j'espère que le petit chien noir dans la vidéo sera équipé d'un petit chariot même si celui-ci est protégé par "une culotte" à son train-arrière)

     Répondre  Signaler


Articles en relation