Un refuge découvre que 2 chiens sont dépendants à l’alcool et souffrent du sevrage depuis le décès de leur propriétaire

Ce drame rappelle qu’il est important de ne pas laisser des restes alimentaires ou de boissons à portée des chiens.

Illustration : "Un refuge découvre que 2 chiens sont dépendants à l’alcool et souffrent du sevrage depuis le décès de leur propriétaire"

C’est une histoire invraisemblable qui a touché le refuge Woodside Animal Welfare Trust, au Royaume-Uni. Alors qu’ils ont pris en charge 2 chiens, après le décès de leur propriétaire, ceux-ci ont commencé à tomber fortement malades. Après quelque temps, il est devenu évident que les canidés présentaient les symptômes propres à un sevrage alcoolique, comme le relate PetHelpful.

Un des chiens n’a pas survécu

Si l’alcool est dangereux pour les humains, il présente les mêmes effets chez les chiens. Mais lorsqu’un individu y est accro, le sevrage doit se faire tout en douceur. Un sevrage trop brutal peut être très dangereux, et c’est malheureusement ce qui s’est produit pour les 2 chiens. Tout le monde ignorait leur addiction.

Lorsque les canidés sont tombés malades, personne n’a soupçonné qu’il s’agissait des symptômes d’un sevrage alcoolique.

« Heureusement, un vétérinaire était sur place à ce moment-là et a pu administrer les soins d'urgence, mais malheureusement, l'ami de Coco est décédé malgré tous nos efforts. Coco a continué à être gravement malade et a eu besoin de soins 24 heures sur 24 », a expliqué un porte-parole du refuge.

Illustration de l'article : Un refuge découvre que 2 chiens sont dépendants à l’alcool et souffrent du sevrage depuis le décès de leur propriétaire

© Woodside Animal Welfare Trust / Facebook

Lorsque le diagnostic a été établi, Coco, le chien qui avait survécu, a pu avoir un traitement adapté. « Il a passé quatre semaines sous sédation pour soulager ses symptômes de sevrage et réduire le risque de nouvelles crises. »

Coco est sauvé, mais pas encore prêt pour l’adoption

L’explication la plus probable à cette addiction est que le propriétaire devait boire de l’alcool et laisser des verres non vides à portée des chiens. Ceux-ci auraient pris l’habitude de boire dedans, et seraient ainsi devenus dépendants.

Heureusement, Coco est aujourd’hui hors de danger, et n’a plus besoin de médicaments. Toutefois, il est encore marqué par tous les évènements récents et n’est donc pas encore prêt à être adopté. « Bien que physiquement il semble avoir récupéré, mentalement il est encore parfois très anxieux », a expliqué le refuge.

Coco va prendre le temps de se remettre tranquillement de tous ces traumatismes, et cherchera ensuite une famille aimante pour prendre soin de lui.

A lire aussi : Un « ange gardien » canin sort de nulle part pour sécher les larmes d’une femme qui pleurait dans la rue (vidéo)

1 commentaire