Un millionnaire utilise sa fortune pour convertir un ancien abattoir pour chiens en refuge !

Publié le 03/09/2020 à 09h16

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un millionnaire utilise sa fortune pour convertir un ancien abattoir pour chiens en refuge ! "
© dfic.cn

Alors qu’il cherchait son chien disparu, un millionnaire chinois a été choqué en entrant dans un abattoir où on tuait les canidés pour leur viande. Il a, dès lors, décidé de racheter le site pour en faire un refuge pour chiens errants.

Wang Yan vit à Gelong, dans la province du Jilin (Nord-est de la Chine). Il avait fait fortune dans l’industrie sidérurgique. Devenu millionnaire, il avait bâti un véritable empire dans la ville de Changchun.

Sa vie a toutefois basculé en 2012. Cette année-là, comme le raconte Three Million Dogs, il avait perdu son chien adoré. Il avait tout fait pour le retrouver, mais ses recherches restaient vaines. Il avait complètement perdu la trace de son ami canidé. Pendant ses investigations, il s’était rendu dans un abattoir. A la vue de tous ces malheureux chiens qu’on s’apprêtait à tuer pour en vendre la viande, il a été totalement bouleversé.

Wang Yan a alors racheté l’établissement, qui était une ancienne aciérie, et l’a transformé en refuge pour chiens. Il y a consacré toute sa richesse et menait désormais une vie bien plus modeste.

Son sanctuaire accueillait un millier de chiens. Quelques années plus tard, il n’en restait que 215, tous les autres ayant été adoptés grâce à leur bienfaiteur.

Ayant tout juste de quoi les nourrir et les soigner, l’homme a besoin d’être épaulé financièrement et a lancé un appel aux dons, notamment pour construire des abris avant l’arrivée de l’hiver.

A lire aussi : Né sans pattes avant, ce chiot ne quitte plus l'épaule de son sauveur pour remporter son combat contre la vie

Wang Yan n’a peut-être pas retrouvé son chien, mais il en sauvé des centaines d’autres.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

Articles en relation