Un chien sauvé d’une ferme d’élevage de viande en Corée du Sud compte bien profiter de sa deuxième chance au Royaume-Uni

Un petit Beagle nommé Charlie Brown a eu un début de vie bien sordide. Heureusement, il a été sauvé de la ferme d’élevage de commerce de viande dont il était prisonnier en Corée du Sud et a trouvé refuge au sein d’un foyer aimant au Royaume-Uni. Un parcours qui lui a néanmoins laissé des séquelles.

Illustration : "Un chien sauvé d’une ferme d’élevage de viande en Corée du Sud compte bien profiter de sa deuxième chance au Royaume-Uni "

L’histoire de Charlie Brown a de quoi émouvoir. Alors qu’il n’était qu’un chiot, il vivait dans des conditions de vie abominables au sein d’un élevage destiné au commerce de viande à Namyangju en Corée du Sud. Le pauvre animal passait jours et nuits dans une minuscule cage grillagée du sol au plafond, sans eau ni nourriture.

« Charlie Brown faisait partie d'une douzaine de chiens innocents détenus dans des conditions de privation et de saleté extrême. Il aurait été tué par électrocution ou à l'abattoir puis transformé en aliment pour chiens », explique l’association Humane Society International (HSI) qui l’a sorti de cet enfer.

Illustration de l'article : Un chien sauvé d’une ferme d’élevage de viande en Corée du Sud compte bien profiter de sa deuxième chance au Royaume-Uni
Caroline Day

Une nouvelle vie au Royaume-Uni

Charlie Brown a été expatrié au Royaume-Uni par l’association All Dogs Matter qui travaille en collaboration avec les organisations qui luttent contre le commerce de viande en Corée du Sud. Il a ensuite été adopté par Caroline Day qui prend désormais soin de lui.

Lorsque le jeune chien est arrivé chez Caroline, il souffrait de blessures aux pattes. Elle explique au Mirror : « Ses coussinets n'avaient ni forme ni couleur parce qu'il n'avait jamais vraiment marché. De plus, il n'avait aucune masse musculaire dans ses membres arrière et une très mauvaise conscience spatiale. »

Avec de la patience et de la bienveillance, Charlie Brown a retrouvé son équilibre, s’est musclé et a réappris à faire confiance aux humains. « Charlie Brown aime sa vie maintenant. C’est un chien doux, tendre et amical qui adore les câlins et les longues promenades en forêt », a déclaré Caroline. Elle ajoute néanmoins : « Le fait qu'il ait encore peur quand nous sortons un balai suggère qu'il n'a pas été traité avec beaucoup de gentillesse dans sa vie passée. »

A lire aussi : Une femme perd son chien subitement et décide de lui rendre hommage avec un tatouage des plus touchant

Illustration de l'article : Un chien sauvé d’une ferme d’élevage de viande en Corée du Sud compte bien profiter de sa deuxième chance au Royaume-Uni
Caroline Day

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 23/05/22

    c'est horrible ce qui se passe en Corée (ou autres pays) où l'on mange des chiens/chats ! A VOMIR !!! mille mercis d'avoir sauvé ces petits anges et j'espère que Charlie Brown profite bien de sa vie et de l'amour de sa maîtresse

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/05/22

    On devrait interdire cette pratique c'est horrible

      Répondre   Signaler


  • Image de profil