Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les chiens sauvages d’Afrique éternuent pour « voter »

Publié le 07/09/2017 à 15h23

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Les chiens sauvages d’Afrique éternuent pour « voter »"

Avant d’entreprendre une action commune, notamment la chasse, les chiens sauvages d’Afrique (Lycaon pictus) expriment leur accord de manière assez surprenante : ils éternuent. C’est ce qu’une étude réalisée au Botswana par des chercheurs américains, britanniques et australiens a révélé.

Il s’agit d’une étude très sérieuse, autour des comportements sociaux des chiens sauvages d’Afrique (Lycaon pictus) et plus précisément leur manière de communiquer lors des prises de décisions communes, qui a été publiée ce mercredi 6 septembre dans The Royal Society Publishing.

Réalisée par Reena H. Walker, Andrew J. King, J. Weldon McNutt et Neil R. Jordan, elle a mis en lumière un comportement inédit chez les animaux sociaux, qui est le fait d’éternuer pour exprimer sa disposition à entreprendre une action collective.

Ils ont ainsi observé des chiens sauvages d’Afrique dans leur milieu naturel au Botswana et ont constaté que plus les éternuements étaient nombreux et intenses au sein d’un groupe, plus ils étaient disposés à passer à l’action. C’est principalement le cas lorsqu’il s’agit d’aller chasser.

Généralement, tout part de l’un des membres de la meute, qui lance une sorte de ralliement. Les autres individus se rassemblent alors autour de lui dans une joyeuse excitation et se mettent à éternuer. Néanmoins, ces ralliements ne sont pas toujours suivis d’action. Parfois, les chiens sauvages éternuent de manière moins prononcée ou arrêtent complètement de le faire. Dans ce cas-ci, le départ est annulé, les membres du groupe n’étant manifestement pas prêts à chasser.

Chez les chiens domestiques, on observe aussi ces séries d’éternuements (hormis ceux provoqués par une gêne respiratoire) dans certaines situations d’excitation (avant une promenade), de stress, de « ras-le-bol » (un exercice que le chien n’apprécie pas, par exemple, ou qui a trop duré) ou en guise de signaux d’apaisement

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

Photo : capture d'écran New York Times

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !