Les chiens reproduisent nos bâillements, mais pas par empathie

Publié le 14/02/2020 à 11h41

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Les chiens reproduisent nos bâillements, mais pas par empathie"
Photo d'illustration

Une nouvelle étude parue cette semaine en Nouvelle-Zélande est venue contredire des travaux précédents selon lesquels les chiens imitaient les bâillements des humains par empathie. D’autre part, ils reproduisent autant, voire plus, les bâillements de personnes qu’ils ne connaissent pas.

Un être humain bâillerait en moyenne 250 000 fois au cours de sa vie. Il s’agit donc d’un phénomène très courant, mais il a une autre caractéristique majeure ; il est contagieux. Qui d’entre nous n’a jamais bâillé après avoir vu quelqu’un en faire de même ? D’ailleurs, il y a fort à parier que vous êtes, vous aussi, en train de bâiller en ce moment-même après avoir lu ces lignes…

Nos bâillements se transmettent donc facilement à nos congénères, mais pas seulement. Plusieurs études ont confirmé que les chiens imitaient les nôtres en nous voyant faire. Mais jusque-là, ces travaux concluaient à un comportement canin à caractère empathique. Une hypothèse mise à mal par une nouvelle étude parue ce mercredi (12 février 2020) sur le site Science Media Exchange.

Menée par une équipe de chercheurs de l’Université des sciences d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, elle a été dirigée par le professeur Patrick Neilands. Elle a consisté, d’une part, à passer au crible des données collectées via 6 études précédentes, et de l’autre, à soumettre une trentaine de chiens à 2 exercices comportementaux.

Pour la première expérience, un humain jouait avec le quadrupède, lui parlait et le caressait, puis il bâillait devant lui. Le second test ne comportait aucune interaction avec le chien ; la personne l’ignorait avant de bâiller également en sa présence.

Les auteurs de l’étude ont constaté que les chiens se mettaient eux aussi à bâiller dans les 2 cas de figure. « Ils le faisaient même un peu plus » lorsqu’il n’y avait pas d’interaction. Ce qui prouve en premier lieu, selon le professeur Neilands, que « le bâillement chez les chiens, bien que contagieux, n’est pas lié à l’empathie ». L’autre conclusion est que ce « bâillement contagieux » est présent chez au moins une autre espèce que les primates.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation