Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Selon cette étude, le chien fait abstraction du bruit lorsqu'il entend son prénom, comme les humains !

Publié le 09/05/2019 à 17h16 Modifié le 10/05/2019 à 10h10

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Selon cette étude, le chien fait abstraction du bruit lorsqu'il entend son prénom, comme les humains !" Photo d'illustration - © artparadigm/DigitalVision/GettyImages

Une étude publiée dans une revue américaine explique la relation entre le phénomène d’effet cocktail party et les chiens. Ces derniers ont une capacité cognitive suffisante pour reconnaître leur nom lorsqu’il est prononcé au milieu d’une foule bruyante. Presque aussi fort que l’adulte humain !

En 1953, le cognitiviste britannique Colin Cherry parle pour la première fois d’effet cocktail party. Pour faire simple, c’est la capacité qu’a l’être humain à se retrouver au milieu d’une réception, d’une pièce bruyante ou avec un fond sonore d’un certain niveau, et à entendre son nom lorsque ce dernier est prononcé.

Et si ce phénomène cognitif ne touchait pas seulement les humains ? L’Université du Maryland vient de publier les conclusions d’une étude dans la revue Animal Cognition. Elle concerne cette fois si les chiens et ce rapport à cet effet cocktail party.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien fait-il le loup ?"

Les chercheurs ont placé les canidés avec leur propriétaire dans une cabine de test, entre 2 haut-parleurs mis dans un angle de 90 degrés par rapport à la tête du chien. Dans l’un était diffusé le nom de l’animal. Dans l’autre un mot assez proche, composé du même nombre de syllabes. Il en résulte que chaque chien a accordé plus d’importance au haut-parleur diffusant son propre nom. Néanmoins, à chaque fois, le bruit de fond diffusé dans la cabine de test était, au mieux, aussi fort que l’intonation du nom, jamais plus fort.

Moins bien que les adultes, mieux que les nourrissons !

C’est la seule différence avec un être humain adulte. Ce dernier peut, en effet, distinguer son propre nom au milieu d’une foule malgré un bruit d’ambiance plus fort. À l’inverse, les chiens font mieux que les nourrissons, puisque les bébés n’ont pas les capacités cognitives pour percevoir leur nom si le bruit autour d’eux est de même niveau, voire plus fort.

Par ailleurs, l’étude conclut également par cette précision importante : il vaut mieux appeler son chien par son nom que par un surnom dans de telles circonstances. L’effet cocktail party ne sera plus vraiment au rendez-vous.

0 partage

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire