Les aboiements de détresse d'un chiot prisonnier du froid sur un balcon alarment une voisine qui prévient immédiatement les secours

Une riveraine s’est inquiétée pour le sort d’un jeune Berger Belge Malinois qui se trouvait sur un balcon, sans aucune possibilité de s’abriter du froid et qui poussait des aboiements désespérés. Alertés, autorités locales et secours sont intervenus peu après. Le propriétaire du chiot a été identifié et pourrait être poursuivi pour maltraitance.

Illustration : "Les aboiements de détresse d'un chiot prisonnier du froid sur un balcon alarment une voisine qui prévient immédiatement les secours"

Un chiot agité, prisonnier d’un balcon insalubre situé au 2e étage et à la merci des éléments, alors que la température était proche de 0°C ce matin-là… Ce sont les conditions déplorables dans lesquelles le Berger Belge Malinois en question a été découvert et secouru, rapportait Sud-Ouest le jeudi 11 janvier.

Les faits se sont déroulés mercredi. En arrivant rue Saint-Front à Périgueux (24) vers 8h30, Peggy Faure a été alertée par les aboiements de détresse du canidé. La chargée de communication du Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord voyait le pauvre quadrupède souffrir dans cet immeuble proche de son lieu de travail.

Depuis combien de temps devait-il supporter cette terrible situation ? Peggy Faure l’ignorait, mais elle savait qu’elle devait agir rapidement si elle voulait avoir une chance de mettre fin à son calvaire avant que le froid n’ait des conséquences irréversibles sur sa santé.

Elle a contacté la municipalité. Dès qu’il en a été informé, le conseiller délégué à la condition animale Patrick Capet a prévenu, à son tour, la police municipale.

La fin du cauchemar

Vers midi, les pompiers sont arrivés sur les lieux et ont déployé leur grande échelle. L’un des soldats du feu a ainsi été hissé au niveau du balcon et a pu récupérer le jeune Malinois en toute sécurité.

Le sol du balcon était jonché d’excréments. Le chiot n’aura toutefois plus à subir cela, ni le froid, puisqu’il a été pris en charge par la SPA de Périgueux.

Illustration de l'article : Les aboiements de détresse d'un chiot prisonnier du froid sur un balcon alarment une voisine qui prévient immédiatement les secours
Photo d'illustration

A lire aussi : Un couple avance son mariage pour adopter un chiot de refuge dans la foulée de la cérémonie

La police nationale et son référent contre la maltraitance animale ont pris connaissance des faits. Hier jeudi, le maître du Malinois de 6 mois a été identifié. Il a été entendu par les enquêteurs de la police et risque fort de comparaître devant le tribunal. Il pourrait, en effet, être poursuivi pour maltraitance animale si le parquet en décide ainsi après avoir reçu le compte rendu des forces de l’ordre.

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 12/01/24

    Mille mercis à cette sauveteuse ultra bien vaillante !!!!!!!!
    Encore un bourreau entre les mains de la justice.......
    Pauvre petit Innocent sauvé d'un malfaisant !!!!!!!

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/01/24

    Non, mais qu'on m'explique l'intérêt d'acheter un animal pour le laisser sur un balcon ?
    L'acheter, se le procurer quelque soit la façon, et le laisser à l'abandon !
    Qu'on m'explique une telle aberration !
    Quoiqu'il en soit ce maltraitant doit figurer sur un listing des maltraitants avec indication du degré de maltraitance :notifié par un véto , là c'est carré !
    Un listing comme pour les délinquants sexuels, zut de zut ça doit être possible avec une vraie volonté politique.
    Nos politiques auront ils la volonté de bien faire ?

      Répondre   Signaler


  • Image de profil