Le destin hors du commun d'un chien de refuge repéré par les forces de l'ordre après avoir été abandonné

De l’abandon à la gendarmerie. C’est le fabuleux destin de Spyke, chien recueilli par une association vosgienne et qui avait récemment tapé dans l’œil des forces de l’ordre. Restait pour le quadrupède à faire valoir ses capacités lors des tests préparés par les militaires pour s’assurer de son éligibilité.

Illustration : "Le destin hors du commun d'un chien de refuge repéré par les forces de l'ordre après avoir été abandonné"

L’idéal pour un chien de refuge est évidemment qu’on lui trouve un foyer classique, avec des propriétaires aimants et attentionnés pour qu’il puisse connaître une vie de famille heureuse. Quand il présente des qualités bien spécifiques, d’autres options s’offrent à lui et il peut ainsi suivre un apprentissage pour devenir chien de travail.

Vous êtes :

Illustration de l'article : Le destin hors du commun d'un chien de refuge repéré par les forces de l'ordre après avoir été abandonné
Photo d'illustration

Police et gendarmerie, entre autres, se rapprochent souvent des structures d’accueil où elles sont susceptibles de dénicher de nouveaux talents canins. Spyke est l’un d’eux.

Spyke avait connu le côté sombre de l’humain avant de comprendre qu’il y en avait un autre, bien meilleur, auprès de l’équipe de la SPA Déodatienne. C’est, en effet, devant ce refuge situé à Saint-Dié-des-Vosges (88), que le magnifique Berger « avait été lâchement abandonné […] en pleine nuit », indiquait l’association sur sa page Facebook.

Une publication faite le dimanche 13 janvier et dans laquelle la SPA Déodatienne a annoncé une merveilleuse nouvelle à son sujet. Spyke a, en effet, été intégré au centre de formation de la brigade cynophile de la gendarmerie. « Un grand jour pour Spyke, l'un de nos pensionnaires », peut-on lire sur ce post relayé par Saint Dié Info le lundi 15 janvier.

A lire aussi : Elle soigne un chiot découvert dans le jardin de ses parents et le confie à une association, mais n'arrive plus à le chasser de son esprit

Fierté et pincement au cœur

C’est une belle revanche que ce chien prend sur le sort après avoir vécu le rejet, l’incompréhension et la solitude. Pris en charge par les bénévoles, soigné et choyé, il avait ainsi réappris à faire confiance aux humains. Aurélie, l’une de ces personnes au grand cœur et dévouées, a grandement contribué au renouveau de Spyke. L’association la remercie d’ailleurs pour son fabuleux travail et pour avoir « su voir en lui tout son potentiel ».

Les militaires avaient, à leur tour, compris qu’ils avaient affaire à un profil plus qu’intéressant et l’avaient soumis à une batterie de tests. Des examens que le brave Spyke a passés haut la patte.

« C'est avec fierté pour ce loulou […] et un petit pincement au cœur tout de même que nous lui avons dit au revoir », conclut la SPA Déodatienne.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil