Des individus mal intentionnés tentent de faire du mal à un chiot parce qu’ils le croient maléfique

Ceux qui avaient lu le récit de Narwhal ne l’ont certainement pas oublié. Le chiot singulier était comparé à une licorne en raison d’une étonnante particularité physique sur son front. Aujourd’hui, son passé sombre dans la rue est bien loin derrière lui. Son quotidien n’est que bonheur et amour, même si tout n’a pas été très rose depuis son sauvetage.

Illustration : "Des individus mal intentionnés tentent de faire du mal à un chiot parce qu’ils le croient maléfique"

Il y a plusieurs années, en 2019, le monde entier découvrait Narwhal, le chiot-licorne. Il doit son surnom à une excroissance sur le haut de son crâne. Le chien a désormais trouvé une famille aimante qui prend soin de lui au quotidien. Mais avant cela, il a bénéficié d’une protection accrue de la part de ses sauveteurs, car des individus malveillants souhaitaient lui faire du mal.

À l’époque, Narwhal vivait dans le Missouri (États-Unis) au sein du refuge Mac's Mission après avoir été sauvé de la rue. Il errait sous un « froid glacial » depuis des jours avec un autre chien, et ce sauvetage marquait un nouveau départ. Évidemment, ses sauveteurs avaient tout de suite remarqué sa “corne” au milieu de son front et le comparaient affectueusement à une licorne.

Illustration de l'article : Des individus mal intentionnés tentent de faire du mal à un chiot parce qu’ils le croient maléfique

Rochelle MacsMom Steffen / Facebook

Des interprétations mystiques

Selon les vétérinaires, cette excroissance était improbable, mais totalement bénigne. Elle ne le handicapait pas au quotidien, et pour ses bienfaiteurs, elle le rendait unique. Toutefois, tout le monde ne pensait pas de cette façon. Certaines personnes ont vu en Narwhal un être maléfique tout droit sorti de l’enfer, une “abomination” selon la fondatrice du refuge Rochelle Steffen, relayée par The Mirror.

Celle-ci a expliqué que des individus s’étaient introduits dans son chenil pour faire du mal au toutou, et pire encore, pour lui ôter la vie. Il a donc bénéficié d’une grande protection de la part du personnel pour rester en sécurité.

Illustration de l'article : Des individus mal intentionnés tentent de faire du mal à un chiot parce qu’ils le croient maléfique

Rochelle MacsMom Steffen / Facebook

Sa sauveteuse n’a pas pu se séparer de lui

Rochelle Steffen a veillé sur son petit protégé pendant 3 ans, avant de se rendre compte qu’elle tenait énormément à lui. Elle a donc décidé de l’adopter et depuis, il mène une vie formidable : « Il est vraiment gâté. Il apprécie son grand jardin et ses sœurs, Sonder et Asis. C'est désormais un chien de 4 ans joyeux, curieux et sympathique » témoignait-elle.

A lire aussi : Un salon de toilettage invite les chiens et leurs propriétaires à poser avec le père Noël pour la bonne cause

Narwhal a toujours sa “queue” sur la tête, car il vit très bien avec. Hormis ce drôle de détail, il est un chien comme tous les autres, qui profite du quotidien avec ses proches.

1 commentaire

  • Gwendydd a écrit : 20/12/23

    La chasse aux sorcières.On y est tout juste. Comment se peut -t-il qu'en 2023, qui que ce soit puisse voir le diable dans une excroissance de peau ?
    Qui , comment ?

      Répondre   Signaler


  • Image de profil