Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Curtis, le chien d’Elisa Pilarski, aurait mordu à 2 reprises depuis le drame

Publié le 24/01/2020 à 17h50

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Curtis, le chien qui accompagnait Elisa Pilarski le jour de sa mort, aurait mordu le compagnon de celle-ci le soir du drame. Il aurait récidivé en fourrière, s’en prenant cette fois-ci à une bénévole.

Depuis le décès d’Elisa Pilarski, jeune femme de 29 ans dont le corps mutilé par des morsures de chien avait été découvert le 16 novembre 2019 en forêt de Retz (Aisne), son chien Curtis se trouve en fourrière à Beauvais (Oise).

L’American Staffordshire Terrier, qui était aux côtés de la victime le jour du drame, est enfermé 24 heures sur 24 dans le cadre d’une saisie conservatoire. Rien n’indique qu’il soit l’auteur de morsures ayant entraîné la mort de sa maîtresse, tant que les résultats des tests ADN, attendus en février, n’ont pas été révélés. Pour rappel, des prélèvements avaient été faits sur Curtis et les autres Amstaffs du couple, ainsi que sur la soixantaine de chiens de chasse du Rallye de la Passion.

Il y a quelques jours, on annonçait que Curtis devait faire l’objet d’une évaluation comportementale pour un incident survenu après la tragédie, sans en dire davantage. Mais on en sait plus à ce sujet désormais.

Le Parisien rapporte, en effet, que le chien a mordu une première fois le 16 novembre au soir, après la mort de sa propriétaire. Et celui qui a été attaqué n’est autre que Christophe Ellul. Ce dernier ne lui en tient pas rigueur. Selon lui, le stress induit par la situation l’aurait amené à agir de la sorte.

Toujours d’après Le Parisien, l’American Staffordshire Terrier aurait attaqué à nouveau, mais à la fourrière cette fois-ci. La personne visée était une bénévole. Un incident qualifié d’ « extrêmement violent » par un témoin, qui a indiqué que le chien ne manifestait aucun signe avant-coureur d’agression. Pour Christophe Ellul cependant, « rien n’indique qu’elle était forcément apte à s’occuper d’un tel animal ».

A lire aussi : "Catherine Zeta-Jones pleure son chien et lui rend un émouvant hommage"

Pour sa part, Me Caty Richard, qui était l’avocate de M. Ellul avant la décision de son client de s’en séparer, a évoqué la possibilité que « les aboiements de la meute qui était sur place aient contribué à l'accident » dans la mesure où ils « auraient pu influencer la réaction de Curtis ».

Elisa Pilarski / Facebook

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 24/01/20

    Bonjour et merci pour ce super blogue sur les chiens de façon générale.
    Je suis un lecteur régulier depuis de nombreuse semaines et j’apprécie beaucoup la qualité du contenue proposé
    , pour moi ce qui a super bien marché c'est cette méthode:
    http://bit.ly/DesserVotreChienEn15minParJour
    Je me permet de vous la proposer car elle aide des milliers de personnes au quotidien.
    Merci pour ce Blog
    Alvarez

     Répondre  Signaler


  • Jacqueline MAZZUCCHELLI a écrit : 25/01/20

    Je suppose que Curtis doit être stressé de se retrouver dans un environnement hostile pour lui. Je pense qu'il ne doit de toute façon pas être "câliné". Cette pauvre bête doit être complètement déboussolée d'où le réflexe de mordre, comme n'importe quel autre chien dans la même situation. Curtis aurait dû être rendu à son maître et non pas enfermé. Les autres chiens de chasse eux sont rentrés au bercail ????? Pourquoi ???? J'ai malheureusement l'impression que l'on veut ABSOLUMENT que ce soit Curtis le responsable de la mort de sa pauvre maîtresse.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/01/20

    Je suis exactement d'accord avec vous sa me tue que on essaye de faire passer. Curtis pour un monstre

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 27/01/20

    tout à fait d'accord avec Jacqueline et Invité pour leurs commentaires. Si CURTIS avait "tué" sa maîtresse, il aurait eu du sang d'elle dans la gueule, dans ses poils !!!! rendez CURTIS à son maître...le fait de le laisser enfermer n'arrangera rien !!!!

     Répondre  Signaler


Articles en relation