Coronavirus : Les demandes d’adoptions de chiens et chats en nette augmentation au Royaume-Uni

Publié le 14/04/2020 à 17h24

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Actualités

Illustration : "Coronavirus : Les demandes d’adoptions de chiens et chats en nette augmentation au Royaume-Uni"
Photo d'illustration

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, les Britanniques montrent un net regain d’intérêt pour les animaux de compagnie. Les refuges constatent une augmentation notable des demandes d’adoption.

En cette période de confinement pour cause de pandémie de Covid-19, nos animaux de compagnie nous aident à rompre l’isolement et nous apportent du réconfort. Aussi, bon nombre de personnes qui n’ont pas de chien ou de chat pensent à en adopter un, puisqu’ils ont davantage de temps désormais. Une tendance que l’on observe notamment en Angleterre, comme le rapporte La Dépêche du Midi.

Outre-Manche, les demandes d’adoption connaissent, en effet, une hausse significative depuis le début de la pandémie. Dans les 3 refuges de Battersea, à Londres, 155 animaux (86 chiens et 69 chats) ont été adoptés au cours de la semaine qui précédait la mise en place du confinement, entré en vigueur le 23 mars.

L’année dernière à la même période, le nombre d’adoptions était 2 fois moins élevé. Et depuis le début du confinement, des demandes d’adoption en ligne continuent de parvenir. Dans le même temps, « on ne constate pas d'augmentation du nombre d'abandons, ce qui est encourageant », constate Steve Craddock, responsable du centre de Battersea, cité par l’AFP.

Du côté du Kennel Club britannique, on a observé une augmentation de 53% des recherches de chiots sur son site web entre février et mars. La semaine ayant précédé le début du confinement, on enregistrait une hausse de 84% par rapport à la même semaine en 2019. Avec une grande préférence pour le Labrador-Retriever, le Golden Retriever et le Cocker Anglais, 3 races réputées « familiales ».

A lire aussi : Passionné par les Pitbulls, ce livreur s'arrête dès qu'il le peut pour câliner les chiens pendant sa tournée !

Les responsables du Kennel Club se méfient toutefois des acquisitions non réfléchies, dictées par le contexte actuel et qui pourraient poser de multiples problèmes lors du retour à un rythme de vie normal. La disponibilité des propriétaires, qui se remettront au travail, ne sera la plus la même et les animaux risqueront ainsi d’être délaissés.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation