Cette retraitée demande de l’aide après avoir dépensé toutes ses économies pour sauver son chien récemment adopté en refuge

Tide a eu un parcours bien difficile semé d’actes de maltraitance puis d’un séjour en chenil. Cet été, il a enfin vu le bonheur frapper à sa porte. Il a été adopté par une dame qui avait promis de lui offrir le futur qu’il mérite. Malheureusement, un mois plus tard, le canidé est tombé gravement malade.

Illustration : "Cette retraitée demande de l’aide après avoir dépensé toutes ses économies pour sauver son chien récemment adopté en refuge"

L’histoire de Tide est déchirante. Ce toutou âgé de 6 ans a été sauvé par l’association SPCA d’Écosse des actes de maltraitance de son ancien propriétaire.

Malgré tout, le croisé Labrador Retriever est resté très affectueux, et après un séjour en chenil, il a finalement été adopté en juillet dernier par Margaret Haggerty, une retraitée de 79 ans.

« Ma mère l'a découvert sur le site Internet de la SSPCA et a trouvé qu'il ressemblait à son chien décédé, alors elle est tombée amoureuse de lui tout de suite », a confié Victoria Brough, la fille de la septuagénaire, à Glasgow Times.

Le duo a instantanément développé une belle complicité, mais un mois seulement après son arrivée dans sa nouvelle demeure, Tide a commencé à montrer des signes inquiétants.

« Nous avions remarqué que quelque chose n'allait pas, puis il a ensuite eu une crise sévère de nausées et de diarrhée. Il a également perdu l'appétit et son énergie jusqu’à s’effondrer. C'était vraiment triste à voir », a précisé Victoria.

Illustration de l'article : Cette retraitée demande de l’aide après avoir dépensé toutes ses économies pour sauver son chien récemment adopté en refuge
Margaret Haggerty / Glasgow Times

Un pronostic vital engagé

Le vétérinaire a diagnostiqué à Tide la maladie d'Addison (ou hypoadrénocorticisme). Cette dernière se traduit par une insuffisance de sécrétion de corticostéroïdes par les glandes surrénales.

L’organisme du canidé est alors mis à mal, pouvant entraîner la mort. Tide a donc reçu un traitement choc, mais devra également prendre des médicaments à vie.

Margaret a dépensé toutes ses économies pour sauver la vie de son fidèle compagnon et s’est retrouvée en difficulté pour payer la suite du protocole.

« Cela la stresse, elle est très contrariée par tout ça. Elle veut vraiment offrir à Tide une existence de rêve », a déploré Victoria inquiète pour sa mère.

La jeune femme a expliqué que Margaret pourra consacrer 115 euros par mois de sa pension de retraite pour payer les médicaments de Tide. Néanmoins, ce ne sera pas suffisant.

A lire aussi : 2 chiens de refuge escortés par la police municipale de Perpignan pour donner leur sang à une congénère en danger de mort

Pour compléter, elle a donc mis en place une cagnotte GoFundMe. L’objectif était d’atteindre 2 300 euros de dons.

Par bonheur, cette somme a déjà été récoltée grâce aux internautes touchés par leur histoire.

Tide devrait par conséquent pouvoir bénéficier des soins dont il a tant besoin pour profiter pleinement de sa nouvelle vie auprès de sa maîtresse attentionnée.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil