Après 40 années d'incarcération pour un crime qu'il n'a pas commis, il débute une nouvelle vie avec le chien qu'il a élevé en prison !

Publié le 28/08/2020 à 15h12

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Depuis son incarcération en 1980, Malcolm Alexander n’avait jamais cessé de clamer son innocence. Il y a quelques années, une association est passée à l’action pour l’aider à prouver qu’il n’avait rien à voir avec le crime dont il était accusé. Elle n’était pas la seule à lui apporter du soutien pendant qu’il était en prison ; une chienne lui permettait, elle aussi, de garder le moral.

Il y a 40 ans, la vie de Malcolm Alexander a basculé. Un viol avait eu lieu en 1979 et, l’année d’après, c’est lui qui en a été accusé. A tort… Dès son premier jour en prison, l’homme s’est battu pour prouver qu’il était innocent.

Son avocat de l’époque ne l’avait pas aidé. Non content de ne pas s’être présenté lors de plusieurs audiences et de ne pas avoir prononcé de plaidoyer durant le procès, il avait, en plus, négligé de recourir à un test sanguin qui aurait pu innocenter son client, rapporte Go Animals.

La vie en prison de haute sécurité n’était évidemment pas facile à supporter pour Malcolm Alexander, d’autant plus qu’il était incarcéré pour quelque chose qu’il n’avait pas commis. Heureusement, ces dernières années, il a trouvé du réconfort auprès d’une chienne. On l’avait, en effet, autorisé à adopter une femelle Labrador-Retriever à laquelle la chienne d’un ami avait donné naissance quelques mois plus tôt. Elle était le chiot le plus petit et le plus fragile de la portée. Malcolm Alexander l’a appelée Inn, les premières lettres du mot innocent.

En 2013, la donne a changé. L’association The Innocence Project s’est penchée sur son dossier. Elle a découvert une preuve décisive dans le laboratoire d’analyse criminalistique du bureau du shérif de la paroisse de Jefferson, en Louisiane : des cheveux trouvés sur la femme violée. Leur analyse ADN a révélé que ceux-ci n’appartenaient ni à la victime, ni à Malcolm Alexander.

Forte de cet élément et de plusieurs autres, l’association a réussi à démontrer son innocence et obtenu sa libération le 30 janvier 2018, soit 38 ans après son entrée en prison.

A lire aussi : Ce chien a une manière bien à lui de demander les choses, il obtient tout ce qu'il veut !

La vidéo ci-dessous montre les émouvantes retrouvailles entre Malcolm Alexander et Inn, qui a pu le rejoindre quelques jours plus tard. On y voit d’abord la chienne en chemin vers son maître, dans la voiture conduite par un membre de The Innocence Project. Puis le grand moment…

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation