Transporter un cheval en avion

Illustration : "Transporter un cheval en avion "

Chaque année, de nombreux chevaux voyagent à travers le monde pour participer aux plus belles compétitions internationales. Pour se déplacer d’un endroit à un autre, l’avion est l’une des solutions privilégiées. Comment transporter un cheval en avion ?

Pourquoi transporter un cheval en avion ?

De manière générale, il est plus courant de déplacer un cheval en van ou en camion. Toutefois, l’avion est un mode de transport de choix pour toute personne qui veut déplacer un cheval d’un point A vers un point B très rapidement. Le transport d’un cheval par avion peut se faire pour des raisons privées ou commerciales.

Il s’agit en effet d’une solution très utile lorsque :

  • Le cheval doit participer à une course ou à un concours à l’autre bout du monde.
  • Une jument doit être saillie par un étalon spécifique.
  • Une vente est conclue dans un autre pays.

Comment se déroule le transport d’un cheval en avion ?

Le transport des chevaux par voie aérienne se fait dans des avions-cargos spécifiquement équipés pour eux. Une fois arrivé à l’aéroport, souvent après des heures de transport en camion, il faut embarquer le cheval dans l’avion.

Pour ce faire, deux méthodes sont envisageables :

  • L’embarquement par la rampe.
  • L’embarquement par la grue.

Lorsque la rampe est utilisée, le cheval embarque dans l’avion de la même manière que dans un van. La rampe est encadrée de garde-fous permettant un embarquement sécurisé dans la carlingue de l’avion. Avec cette méthode, les chevaux entrent les uns après les autres et des stalles sont installées autour d’eux au fur et à mesure de leur embarquement.

Lorsque c’est la grue qui est utilisée, les chevaux intègrent d’abord des containers au sol qui peuvent accueillir de 1 à 3 équidés. Conçu comme un van, le container assure le confort et la sécurité des chevaux. Une fois installés dans leur container, les chevaux sont hissés dans la carlingue de l’avion grâce à une grue.

Pour éviter la déshydratation, les chevaux bénéficient de foin et d’eau à volonté pendant le voyage. De même, certains transporteurs disposent de grooms spécialisés qui accompagnent les équidés tout au long du transport.

A l’arrivée, le cheval doit subir une période de quarantaine dont la durée dépend du pays de destination.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Comment prendre un billet d’avion pour son cheval ?

Le transport des chevaux par avion ne s’improvise pas. Il n’est pas possible d’acheter un billet pour son équidé aussi facilement qu’on achète un billet aller/retour pour New York !

Non seulement le billet d’avion coûte cher, mais tous les aéroports ne prennent pas en charge le transport d’équidé. En Europe, seuls 5 aéroports permettent aux chevaux de voyager, à savoir Roissy, Amsterdam, Liège, Francfort et Ostende.

En France, Air France Cargo est la seule compagnie aérienne à s’être positionnée sur le transport de chevaux. En effet, la plupart des compagnies aériennes ont renoncé à proposer ce type de prestation en raison de la complexité de la logistique liée au transport de chevaux.

Quant au prix du billet d’avion, il est assez onéreux. A titre d’exemple, un vol entre l’Europe et les Etats-Unis coûte environ 10 000 euros. Le prix dépend toutefois de différents critères tels que :

  • Le mode d’embarquement (par grue ou par rampe).
  • Le pays de destination.
  • L’âge du cheval.
  • Le sexe du cheval.

Bon à savoir : Le transport par avion d’un étalon ou d’une jument coûtera toujours plus cher que celui d’un hongre.

A lire aussi : Equiper son cheval pour le transport

Un cheval souffre-t-il pendant un transport en avion ?

Les compagnies aériennes font tout pour permettre aux chevaux de voyager dans le calme. Malgré toutes les précautions prises, certains chevaux peuvent mal réagir pendant un transport en avion. Le bruit, les mouvements de l’avion et les vibrations sont tout autant de choses qui peuvent gêner les chevaux. De même, le décollage et l’atterrissage peuvent être source de douleurs auriculaires pour les chevaux. Pour limiter l’agitation lors du transport, certains chevaux sont parfois tranquillisés.

Un transport en avion peut être source de stress et de fatigue pour les chevaux. De ce fait, il est important de leur laisser le temps nécessaire pour récupérer à l’atterrissage. D’autant plus que les chevaux peuvent eux aussi être victimes du décalage horaire !

Bon à savoir : Lorsqu’ils sont habitués à voler, les chevaux, tout comme les hommes, ne subissent plus les désagréments du vol.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !