Un chaton aux pattes courbées retrouvé dans une ferme avec son frère se bat pour vivre normalement

Publié le 06/02/2021 à 19h42

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un chaton aux pattes courbées retrouvé dans une ferme avec son frère se bat pour vivre normalement" © Anna Dickerson-Homan

Placés en famille d’accueil, 2 chatons secourus dans une ferme ont pu découvrir l’amour et la chaleur d’un foyer. La femelle, née avec les pattes avant recourbées, s’efforce de mener une vie normale malgré sa particularité.

Anna Dickerson-Homan vit à Higgins Lake dans l’Etat du Michigan. Elle accueille régulièrement des chats en difficulté chez elle, afin de les aider à reprendre confiance et les préparer à l’adoption.

Il y a quelques mois, elle avait vu une publication sur les réseaux sociaux à propos de 2 chatons qui avaient besoin d’être pris en charge. Les jeunes félins, âgés de moins d’un mois, venaient d’être découverts livrés à eux-mêmes dans une ferme, raconte Love Meow. La bénévole a tout de suite proposé de les héberger.

Elle a appelé la femelle à la robe tabby (tigrée) Lisa, et son frère au pelage noir Bart. Ce sont les prénoms que portent ses parents. Les 2 jeunes chats sont nés avec le syndrome de Manx, caractérisé notamment par l’absence de queue et des anomalies au niveau de la colonne vertébrale.

En outre, Lisa a les pattes avant recourbées. Malgré cela, elle ne manque pas d’énergie.

Dès le lendemain, elle s’est mise à explorer son nouvel environnement en compagnie de son frère. Quand ils ne s’amusent pas avec leurs jouets, ils se postent au bord de la fenêtre pour observer ce qui se passe dehors.

A lire aussi : Un chat miraculé retrouve sa famille lors d'un accident de la route après 536 jours de disparition

Ils continuent de grandir et de reprendre des forces sous l’œil bienveillant d’Anna Dickerson-Homan. Elle commencera bientôt à leur chercher une famille adoptive. En attendant, elle prend soin d’eux et fait en sorte que Lisa ne souffre pas trop de son handicap. Elle a d’ailleurs apporté quelques aménagements à sa maison pour lui faciliter la vie.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation