Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un chat risque de perdre un oeil suite à un tir d'arbalète, son propriétaire lance un appel à témoin

Publié le 07/02/2019 à 12h44

Ecrit par Alexandre Dieu

La propriétaire de Nouga, un chat victime d'un tir d'arbalète à Weiterswiller, a lancé un appel à témoins pour tenter de faire la lumière sur les circonstances de cet acte cruel. Sa démarche a surtout pour objectif de prévenir d'autres agressions de ce genre.

S'il peut espérer conserver son œil, Nouga risque tout de même d'en perdre l'usage à cause d'une bien triste mésaventure. Cette dernière aurait d'ailleurs pu lui être fatale, quand on sait que ce chat de bientôt 2 ans a reçu un tir d'arbalète...

Comme le rapporte France 3 Grand-Est, en effet, le félin était rentré chez sa propriétaire, Véronique Henry, avec une flèche de 7 cm logée dans l'œil gauche. L'incident a eu lieu à Weiterswiller, commune du Bas-Rhin.

A lire aussi : "Combattre les poux chez le chat"

Sous le choc, Mme Henry l'a emmené se faire opérer. L'intervention a duré 3 heures. Fort heureusement, aucun organe vital n'a été atteint par la flèche d'arbalète, bien qu'elle ait transpercé le crâne de l'animal. Les chances de survie du félin demeurent donc intactes, mais il risque de devenir borgne et sera, de toutes les façons, défiguré de manière définitive.

La propriétaire de Nouga en a informé la brigade de gendarmerie locale. Les militaires devraient donc mener une enquête de voisinage pour tenter d'en savoir plus sur les circonstances de cet acte odieux. De son côté, Véronique Henry a lancé un appel à témoins et publié des photos saisissantes de son chat blessé. Des images relayées notamment par la page Facebook Animaux 67 Perdus - Trouvés. Pourquoi a-t-elle choisi de montrer une scène aussi brutale ? Elle explique sa démarche pleine d'altruisme : "Je ne l'ai pas fait pour choquer mais pour que ça ne se reproduise pas."

1 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !