Le combat quotidien d'un chaton souffrant d'une déformation de la poitrine pour vivre normalement

Illustration : "Le combat quotidien d'un chaton souffrant d'une déformation de la poitrine pour vivre normalement"

Malgré la déformation de sa poitrine et les troubles de la croissance qui en découlent, Tiny Tim ne manque ni de détermination, ni de joie de vivre. Les vétérinaires sont, eux aussi, bien décidés à sauver ce chaton et à l’aider à mener une vie normale.

Une chatte très jeune avait mis au monde une portée de 8 chatons, dont un beaucoup plus petit que les autres. Après sa découverte par des passants, le félin en question a été amené à la clinique vétérinaire Sheets Pet Clinic, en Caroline du Nord.

Appelé Tiny Tim, le chaton avait besoin de soins spécialisés. Les vétérinaires ont rapidement identifié la cause de ses problèmes de santé ; il est né avec un pectus excavatum, ou thorax en entonnoir. Il s’agit d’une anomalie congénitale de la paroi thoracique.

Sheets Pet Clinic / Facebook

Celle-ci occasionne une pression sur le cœur et d’autres organes, qui ne disposent donc pas de suffisamment d’espace pour se développer et fonctionner normalement. A cause de cela, la croissance du chaton est fortement affectée. A 8 semaines, Tiny Tim ne pesait que 370 grammes, soit le poids d’un petit chat de 4 semaines.

Sheets Pet Clinic / Facebook

Le pectus excavatum « est souvent perceptible peu après la naissance et s'aggrave généralement au cours de la poussée de croissance de l'adolescence. Il peut être associé à des maladies génétiques ou du tissu conjonctif », explique Sheets Pet Clinic à Love Meow.

Sheets Pet Clinic / Facebook

Une opération prévue dans quelques mois

Tiny Tim ne peut recevoir que de minuscules quantités de nourriture données en plusieurs fois. Son diaphragme et son appareil digestif ne peuvent en accepter davantage. Malgré toutes ces difficultés, le chaton est extrêmement câlin et réclame constamment de l’attention. Il est courageux et déterminé.

Sheets Pet Clinic / Facebook

Pour le moment, il est encore trop chétif et fragile pour subir l’intervention chirurgicale qui le sauvera. Dans quelques mois, il pourra enfin être opéré et commencer une nouvelle étape de sa vie.

A lire aussi : Un homme découvre avec surprise l’une de ses poules couvant et protégeant 3 chatons orphelins (vidéo)

Sheets Pet Clinic / Facebook

0 partage
"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire