L'aventure insolite de Squeaks, le chat d'une bénévole resté introuvable pendant 8 mois

La propriétaire de Squeaks tentait désespérément et inlassablement de retrouver ce chat perdu depuis le mois de janvier. Elle était loin de se douter qu’il s’offrait des « vacances » à la ferme quelques kilomètres plus loin.

Illustration : "L'aventure insolite de Squeaks, le chat d'une bénévole resté introuvable pendant 8 mois"

Grâce à l’identification par puce, mais aussi à une campagne de stérilisation menée par une association, un chat et sa maîtresse ont été réunis 8 mois après la fugue de l’animal, rapportait WNEP le mercredi 13 septembre.

D’ordinaire, Squeaks n’est pas du genre à s’intéresser au monde extérieur. Ce chat roux de 2 ans est le meilleur ami de Gabrielle Taylor, bénévole à Scratching Post. Cet établissement est à la fois un café à chats et un refuge. C’est d’ailleurs là qu’elle l’avait adopté.

Probablement poussé par la curiosité, le félin s’était aventuré hors de la maison, située à Lewisburg en Pennsylvanie (Etats-Unis), pour ne plus réapparaître. « Je suppose qu'il voulait voir ce qui se passait dehors, raconte en effet sa maîtresse. Nous ne l'avons plus jamais revu. »

Dès qu’elle s’en est aperçue, Gabrielle Taylor s’est mise à le chercher dans le quartier et ceux alentours, et à distribuer des affiches. Des dizaines de personnes lui ont prêté main dans sa quête désespérée.

Illustration de l'article : L'aventure insolite de Squeaks, le chat d'une bénévole resté introuvable pendant 8 mois
The Scratching Post- Lewisburg Cat Cafe / Facebook

Squeaks est resté introuvable pendant 8 longs mois. Jusqu’à ce coup de fil surprise du mardi 12 septembre, lui annonçant la nouvelle qu’elle espérait tant. « J’étais juste abasourdie », dit Gabrielle Taylor en revenant sur cet instant surréaliste où elle apprenait que Squeaks venait d’être retrouvé.

Un fugueur dont on avait bien pris soin

Le matou avait élu domicile dans une ferme à une douzaine de kilomètres de là, du côté de Milton. Il avait été repéré lors d’une campagne de stérilisation ; les bénévoles s’étaient rendu compte qu’il était non seulement déjà castré, mais aussi identifié par puce. C’est d’ailleurs grâce à cette dernière qu’ils ont pu contacter Gabrielle Taylor.

A lire aussi : Un retraité voit une chatte "errante" affamée se servir dans la gamelle de son chat et lui vient en aide

La propriétaire de Squeaks se dit reconnaissante envers « tous les bénévoles qui ont aidé à sa recherche et qui non pas abandonné ». Elle est également « heureuse que [le chat] ait été bien soigné pendant son absence, car il semble en bonne santé ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil