Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les maladies courantes chez le furet

Illustration : "Les maladies courantes chez le furet"

Parmi les nouveaux animaux de compagnies (NAC), le furet est sûrement l'un des animaux les moins malades. D’une longévité de 8 à 10 ans, votre furet devrait vivre en bonne santé dans la majorité des cas. Néanmoins, il pourrait aussi être sujet à certaines maladies les plus courantes de son espère. Lesquelles et comment les soigner ? Les réponses…

Comment savoir si votre furet est malade ?

Plusieurs signes indiquent la bonne santé, ou non, de votre furet. Ainsi, en cas de maladie, votre furet présentera des selles molles, sous forme de diarrhée. Ses yeux ne seront plus humides comme ils doivent l’être en permanence. Son poil ne sera plus aussi lisse, soyeux et brillant. A l’inverse, il pourrait présenter des trous dans son pelage. Vous devez aussi tâter votre furet régulièrement pour trouver d’éventuelles masses synonymes de tumeurs.

La maladie de Carré

Le virus Morbillivirus en est la cause, comme chez le chien. La seule solution pour éviter que votre furet ne l’attrape est la vaccination. Elle doit s’effectuer dès ses 2 mois avec un rappel un mois après puis tous les ans. Sinon, elle est incurable. Il s’agit d’une maladie qualifiée de foudroyante. En 15 jours à peine, votre furet peut mourir.

Les symptômes : Ils apparaissent entre une et 4 semaines après l’incubation. Votre furet manque d’appétit, maigrit donc et a de la fièvre. Son nez et ses yeux coulent. Des boutons apparaissent sur le corps de votre animal.

La gastro-entérite

La gastro-entérite de votre furet peut venir d’une alimentation inadaptée comme d’un coup de chaleur, d’un courant d’air, du stress ou d’un virus.

Les symptômes : Ils sont classiques, en passant des vomissements à la diarrhée jusqu’au manque d’appétit et à la déshydratation.

Le traitement : vous devez consulter en urgence votre vétérinaire afin d’éviter une trop grande déshydratation de votre furet, ce qui cause malheureusement plusieurs décès.

La grippe

La maladie est encore plus dangereuse que chez l’humain. Elle est également très contagieuse entre les furets. Vous pouvez également, vous, lui transmettre.

Les symptômes : Ils apparaissent environ 48h après l’incubation. La température corporelle de votre furet augmente avec des pics de fièvre jusqu’à 41°C. Votre furet ne s’alimente plus et reste immobile. Son nez coule et des problèmes respiratoires apparaissent. En cas de complication, la maladie peut dériver sur une pneumonie.

Le traitement : Comme chez l’humain, aucun traitement ne vient vraiment à bout de la grippe. Elle s’en va d’elle-même. Néanmoins, la grippe peut grandement l’affaiblir au point de le faire mourir. Si vous craignez pour sa santé, amenez-le chez votre vétérinaire qui lui prescrira un traitement médicamenteux pour le soulager et limiter les effets de la maladie.

La maladie surrénalienne du furet

Elle est occasionnée par une hypersécrétion des hormones sexuelles par les glandes surrénales, elle-même causée par une tumeur. Elle touche les furets stérilisés âgés de plus de 3 ans.

Les symptômes : Le principal est une chute de poils symétrique. Votre furet présentera en outre un amaigrissement. Votre furet mâle pourrait avoir des troubles urinaires.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le traitement : Consultez votre vétérinaire procèdera à des examens de contrôle comme une échographie abdominale. Puis, il pourra traiter chirurgicalement votre furet au moyen d’une surrénalectomie (la glande surrénale est retirée) ou médicalement en implantant par exemple du deslorénine.

Maladie Aléoutienne (ADV)

Il n’y a aucun vaccin ni traitement pour éradiquer cette maladie qui touche davantage le vison que le furet. Néanmoins, ce dernier peut être touché. Le système immunitaire de votre furet va s’affaiblir favorisant l’arrivée d’autres virus. L’organisme se détériore au fur et à mesure jusqu’à la mort de votre animal. Il n’est pas rare qu’il n’y ait aucun symptôme annonçant ce triste sort.

L’insulinome

Il s’agit d’une tumeur du pancréas qui entraîne des hypoglycémies et une démarche hasardeuse de votre furet.

Les symptômes : Une léthargie plus importante, des temps de repos qui s’augmentent, parfois une hypersalivation et un manque d’appétit favorisant un amaigrissement.

Le traitement : Votre vétérinaire effectuera des prises de sang pour détecter cette maladie puis pourra soigner votre furet de façon médical ou chirurgical. Les 2 combinés offrent de meilleures chances à votre furet de survivre. En effet, si la chirurgie n’éradique pas souvent l’intégralité de la tumeur, elle permet de réduire drastiquement ses effets.

Les tumeurs cutanées

Elles sont de plusieurs sortes : le lymphome cutané, l’adénocarcinone, le carcinome cutané ou encore le mastocytome. Prises à temps, les tumeurs de la peau peuvent être traitées par chirurgie. Sinon, elles entraînent la mort. Si votre furet présente des masses sous sa peau, des petites boules ou des rougeurs et des plaques, il souffre peut-être d’une de ces tumeurs. Dans ce cas, il faut consulter au plus vite.

Le lymphome

Il s’agit du lymphosarcome qui est un cancer du furet.

Les symptômes : Certains signes ne sont pas spécifiques à ce lymphome, qui peut se déclarer à tout moment : léthargie, difficulté à s’alimenter, perte de poids et plusieurs ganglions gonflés. Votre furet peut mourir en un éclair sans que ces symptômes n’aient été visibles.

Le traitement : Le pronostic vital est mauvais dans tous les cas, mais le cancer est principalement traité par chimiothérapie.

A lire aussi : "Les troubles nerveux chez le furet"

L’aplasie médullaire

Elle touche uniquement la furette qui n’a pas été stérilisée. En période de chaleur, votre furette doit absolument s’accoupler sous peine d’une production trop importante d’hormones. Ses œstrogènes vont devenir toxiques et attaquer la moelle osseuse. De fait, cela affectera son système immunitaire qui deviendra sensible à la moindre bactérie ou au moindre virus.

Lorsque la maladie s’est installée, elle devient incurable. La seule recommandation est de stériliser votre furette avant ou dès l’apparition des premiers symptômes (cela présente un risque) : fatigue, léthargie, perte d’appétit et chute de poils.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation