Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les aliments dangereux pour le cochon d’Inde

Illustration : "Les aliments dangereux pour le cochon d’Inde"

Votre cochon d’Inde est un animal strictement herbivore. Dévier de sa trajectoire alimentaire peut mettre en danger sa vie par le biais d’une détérioration accrue de sa santé. En effet, des aliments peuvent être considérés comme dangereux, voire même toxiques pour lui. Il convient de les éviter. Le tout est de les connaître. Nous vous proposons une liste ci-dessous d’aliments à éviter !

Le cochon d’Inde est un herbivore, il ne doit donc se nourrir que de végétaux ; seuls le foin, les légumes et les fruits sont comestibles (mais attention certains peuvent être nocifs). Votre animal trouvera dans chacun de ces aliments ses besoins nutritionnels ainsi que ses vitamines nécessaires à sa bonne santé. Son régime alimentaire doit être varié, mais toujours contenir ces 3 catégories d’aliments. Les aliments frais viennent généralement en complément d’une alimentation sèche (granulés, pellets) qui apporte normalement une grande partie de l’énergie dont votre animal a besoin.

Les légumes dangereux ou toxiques

Dans le rayon légumes toxiques, vous pouvez y mettre sans hésiter l’ail, l’oignon et l’échalote. Ces 3 légumes provoqueront une anémie chez votre cochon d’Inde et réduiront drastiquement ses globules rouges. Il peut ainsi mourir assez rapidement. La ciboulette est également à proscrire de son régime alimentaire, tout comme les fanes de betterave, trop riches en acide oxalique. Les fanes de navet sont, elles, riches en calcium et restent toxiques. La laitue, en raison de sa concentration en nitrate, ainsi que le poireau, sont à oublier, tout comme la rhubarbe.

D’autres légumes, davantage à éviter, ne sont pas forcément toxiques, mais peuvent avoir des conséquences néfastes sur le transit de votre rongeur par exemple. Les blettes peuvent favoriser des problèmes urinaires chez votre cobaye. Même soucis avec la betterave (racine) qui, trop sucrée, peut engendrer de l’obésité. L’embonpoint peut également provenir d’un surcroit de carottes. Les épinards, bien que non toxiques, peuvent donner des diarrhées ou des selles molles à votre cobaye.

Bien qu’il s’agisse d’un féculent, la pomme de terre crue et cuite doit être éviter, tout comme l’avocat.

Les fruits dangereux ou toxiques

Seule la figue est considérée comme toxique car elle est bien trop riche en acide oxalique et peut être fatale à votre cochon d’Inde. Pour le reste, les dattes et le melon vert sont simplement à éviter, car trop sucrés, tout comme les mirabelles qui, trop mûres, peuvent provoquer des diarrhées. La pastèque est à proscrire car trop riche en calcium et donc mauvaise pour la santé de votre cochon d’Inde. Les diarrhées sont également provoquées par l’ingestion de prunes et de pruneaux.

Les fruits trop mûrs doivent être proscrits, leur forte teneur en éthylène est dangereuse pour votre animal.

Les végétaux dangereux ou toxiques

L’oseille, la sarriette et la sauge sont à bannir de vos placards car ils peuvent conduire votre cobaye à la mort. Vous éviterez également la luzerne fraîche et le cerfeuil, bien qu’ils ne représentent pas un danger motel ; ils sont déconseillés en raison de leur forte teneur en calcium et doivent être distribués en très petites quantités.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le persil est un aliment dont les cochons d’Inde raffolent, mais il doit être bannis de l’alimentation des femelles allaitant des petits, celui-ci coupe la montée de lait.

Les autres aliments interdits

Inutile de vouloir donner de la viande à votre cobaye. Son système digestif ne la supportera pas, et vous obtiendrez au mieux une diarrhée, au pire des problèmes plus graves. De plus, votre cochon d’Inde n’a pas besoin d’aliment carné pour être en bonne santé. Son système n’intègre que des protéines végétales (issues des céréales contenues dans les mélanges de granulés, pellets, croquettes…).

Par ailleurs, vous éviterez également le cocktail café, thé, alcool. Ces 3 boissons peuvent endommager irrémédiablement le système nerveux de votre animal, et le conduire à la mort.

Le lactose, contenu dans le lait, n’est pas bien digéré par votre cochon d’Inde. Evitez donc de lui donner des aliments à base de lait (yaourts, fromages…). Bien évidemment, les sodas et autres boissons pétillantes ne doivent pas se substituer à l’eau plate.

Plus largement, tous les fruits et légumes à pépins doivent être donnés sans ces derniers. Les pépins peuvent être mortels pour votre rongeur s’il les avale.

Les plantes toxiques

Dans votre foyer, vous aurez probablement installé des plantes pour votre confort personnel. Certaines sont dangereuses pour votre cobaye, surtout s’il vient à les avaler par inadvertance. Elles doivent donc toujours être positionnées hors de portée.

C’est le cas de nombreuses d'entre elles, comme l’acacia, l’aconit, l’actée en épis, mais aussi de l’ail blanc, de l’alocasia et de l’amaryllis voire aussi de l’anémone. A cette liste, nous pouvons sans aucun doute rajouter l’anthurium, l’aralis, l’arbre à perruques et l’azalée. Des plantes plus connues, comme le buis, le chèvrefeuille, la cigue, le croton et le cyclamen ou l'eucalyptus viennent compléter le tour, sans oublier le houx, l'if, la jacinthe ou encore le lierre et le lin.

Il est donc formellement déconseillé de donner les plantes d’ornement à son cochon d’inde.

Les rares feuilles que votre cobaye pourra ingérées sont : les feuilles de noisetier, fraisier, framboisier, mais aussi les orties préalablement séchées ou pissenlits.

A lire aussi : "Nourrir un cochon d'Inde"

Quid d’une intoxication alimentaire ?

Votre cochon d’Inde peut présenter des symptômes d’une intoxication alimentaire en cas d’ingestion d’un de ces aliments ci-dessus. Cette intoxication peut être bénigne ou grave. Dans le premier cas, il n’aura que des diarrhées, signe que son système digestif n’apprécie pas tel ou tel aliment, sans que ce dernier soit toxique. En revanche, il peut être atteint de convulsions, être pris de léthargie et même trembler. Dans tous les cas, il convient d’aller chez votre vétérinaire en urgence. La prise en charge rapide peut jouer dans la survie, ou non, de votre rongeur. Sa vie est en jeu car ses organes vitaux peuvent être atteints.

Les diarrhées ne doivent pas être prises à la légère, votre cobaye peut rapidement se déshydrater et s’affaiblir ; consultez votre vétérinaire.

A propos de l'auteur :

0 partage

2 commentaires

Articles en relation