Glaucome chez le chien

Illustration : "Glaucome"

Le glaucome fait partie des maladies de l’œil les plus redoutées chez le chien. Comment apparaît-il ? Peut-on le traiter et ainsi permettre au canidé de conserver la vue ?

Il existe différentes formes de glaucomes, mais toutes ont en commun l’augmentation de la pression intra-oculaire. Dans certains cas, les dommages sont irréversibles et le chien perd l’usage de son œil, voire des deux, tandis que dans d’autres, un traitement précoce permet de sauver la vision de l’animal. Voyons cela plus en détail.

Le glaucome chez le chien : en quoi consiste cette maladie ?

Un glaucome survient lorsque la pression à l’intérieur de l’œil (pression intra-oculaire) se met à augmenter. Si elle peut être progressive et relativement lente chez d’autres espèces, y compris l’être humain, elle est souvent beaucoup plus rapide chez le chien, d’où la difficulté de s’en rendre compte suffisamment tôt et donc de prendre en charge cette maladie.

Et quand il y a élévation de ladite pression intra-oculaire, cela provoque des dommages sur le nerf optique (plus précisément ses axones) et la rétine. Par conséquent, l’animal perd une partie, voire la totalité de ses facultés visuelles. Les dommages peuvent être définitifs dans certains cas. En d’autres termes, le chien peut devenir irréversiblement borgne, voire aveugle.

S’il n’est pas traité à un stade précoce, le glaucome du chien peut déboucher sur la cécité en seulement quelques jours.

Le glaucome primaire chez le chien

Dans le cas d’un glaucome primaire, l’origine du problème est un défaut d’évacuation de l’humeur aqueuse, ce liquide que l’on trouve dans la partie antérieure de l’œil du chien. Les deux yeux peuvent être touchés, mais bien souvent, ils ne le sont pas simultanément. Plusieurs années peuvent s’écouler avant que l’autre œil ne soit affecté. Ce type de glaucome a souvent une origine héréditaire.

Le glaucome secondaire chez le chien

Le glaucome du chien est dit secondaire lorsqu’il est la complication d’une autre maladie oculaire, la luxation du cristallin, les kystes ciliaires, la cataracte ou une tumeur.

Le glaucome congénital chez le chien

Le glaucome congénital est beaucoup moins courant chez le chien que les deux autres formes de glaucomes que nous venons de citer. Se déclarant dès la naissance du chiot, il se manifeste par l’opacification de la cornée et le grossissement du globe oculaire.

Symptômes et diagnostic

Dans la plupart des cas de glaucome canin, plus on parvient à le détecter et à le prendre en charge tôt, plus les chances de guérison – et donc pour l’animal de conserver ou retrouver la vue – augmentent.

Le chien atteint de glaucome primaire aigu ressent et manifeste de la douleur. Il ne peut pas ouvrir complètement la paupière et cligne très fréquemment de l’œil, qui peut aussi devenir rouge et larmoyant. Le chien aura aussi tendance à fuir la lumière.

Parfois, les yeux seront en mydriase, c'est-à-dire que les pupilles seront dilatées. L’humeur aqueuse, qui ne peut pas s’éliminer, restera dans la cornée, ainsi le propriétaire pourra remarquer que la surface de l’œil deviendra bleutée, cette couleur est due à l’œdème cornéen. Au-delà de 50 mmHg, la cornée deviendra même opaque.

Le propriétaire remarquera également une buphtalmie : une augmentation de la taille du globe oculaire. Cette augmentation de taille peut mener à un dessèchement de la cornée et à des ulcérations qu’il faudra prendre en charge.

Si le vétérinaire suspecte un glaucome, il orientera le maître vers un spécialiste (ophtalmologue vétérinaire) qui procédera aux examens nécessaires. Il s’agira notamment de mesurer la pression intra-oculaire pour la comparer aux niveaux « normaux » (entre 10 et 20 mmHg pour le chien), et ainsi confirmer la maladie ou identifier celle en cause si elle est autre que le glaucome.

Traitement du glaucome chez le chien

En matière de traitement du glaucome chez le chien, la priorité est de faire en sorte que la pression intra-oculaire soit rabaissée afin de soulager l’animal et prévenir d’autres atteintes ou a minima de maintenir un aspect normal du lobe oculaire si la vision est déjà abolie. Les médicaments sont généralement administrés par injection ou perfusion. On s’emploie également à atténuer la douleur ressentie par l’animal.

La crise glaucomateuse est une urgence car elle est très douloureuse et peut provoquer une cécité totale ou partielle en quelques heures.

Le traitement est adapté au type de glaucome diagnostiqué. En cas de glaucome primaire, la guérison n’est quasiment pas possible ; on cherchera à préserver ce qui peut l’être de la fonction visuelle du chien. Le traitement visera à diminuer la pression intra oculaire en diminuant la production et la sécrétion de l’humeur aqueuse.

La possibilité de traitement existe si c’est un glaucome secondaire, à condition de le détecter et de le soigner à un stade précoce.

Dans certains cas, on peut recourir au laser ou à un implant, mais il faut savoir que ce type d’intervention est particulièrement coûteux et réalisable uniquement par des vétérinaires spécialisés en ophtalmologie.

Et si les médicaments ne suffisent pas à réguler la pression intra-oculaire, on peut être amené à retirer le globe oculaire.

Glaucome canin : les races prédisposées

Les races de chien suivantes figurent parmi celles qui présentent une prédisposition au glaucome :

Révision vétérinaire

Clémence Leblanc

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !