Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Punir son chien

La punition fait partie des méthodes possibles corriger le comportement de son chien. Pour réprimander ou modifier le comportement de votre chien qui fait des bêtises : la punition demeure un mal nécessaire. Mais alors, comment punir intelligemment ? La punition peut-elle avoir des conséquences néfastes sur le long terme ?

Pour faire comprendre à votre chien qu’il a fait quelque chose de mal, la punition doit être donnée dans un bon timing, avec tact et pédagogie et non pas avec violence gratuite. Voici quelques conseils importants pour bien punir votre chien. La punition ne doit pas être donnée au hasard à votre chien.

Il devra toujours comprendre pourquoi il a fauté de sorte qu’il ne recommence pas. Evitez de lui donner de mauvaises raisons, car votre punition pourrait se montrer contreproductive et ainsi produire l’effet inverse. Une bonne punition est donnée au bon moment.

Quand punir son chien ?

Il n’est pas toujours évident de punir son chien dans le bon timing. Réprimander votre chien trop tardivement, plusieurs heures (ou plus de 20 minutes) après le comportement indésirable, peut provoquer un sentiment d’injustice chez lui. Le chien ne se souvient absolument pas de ce qu'il a fait auparavant, il vit dans l'instant.

Assurez-vous de le prendre sur le fait et ne le réprimez jamais à tort. Par exemple, un aboiement excessif peut être provoqué par une personne énervant volontairement votre chien ou la présence d’un chat ou d’un insecte.

Autre exemple à ne pas imiter : lorsque vous rentrez chez vous après une absence de plusieurs heures, vous apercevez que votre chien resté au domicile s’est soulagé et a fait pipi sur le sol de votre maison. Résultat : vous le punissez, haussez le ton, vous le confrontez à sa "bêtise". Malheureusement, il a oublié qu’il est responsable de cet acte. Au contraire, il va associer votre retour, comme une punition et risque de prendre peur à chaque fois que vous franchirez votre porte d’entrée.

Bien punir son chien : les choses à faire et ne pas faire

Les mauvaises méthodes...

Les gestes violents comme les coups de pied ou les gifles sont des méthodes interdites et à oublier. Les sévices physiques peuvent, rendre votre chien craintif, voire agressif, et briser le lien de confiance entre vous et lui et surtout causer des blessures physiques graves (fractures, douleurs intenses, saignements).

A lire aussi : "La peur de l'orage chez le chien"

Eviter les accessoires tels que colliers étrangleurs peuvent endommager la trachée et bon nombre d’autres pathologies peuvent apparaître. Même chose pour les colliers électriques lorsqu'il aboie un peu trop à votre goût. Ces derniers émettent souvent un bip sonore avant d’envoyer la décharge. Sur le long terme, ce bip peut troubler le comportement du chien qui va prendre peur dès qu’il entend un téléphone sonné, un réveil ou encore la minuterie du micro-ondes.

La seule technique avec la main qui divise est celle de le prendre par la peau du cou. Cette méthode est cependant déconseillée même si certains pensent qu'elle rappelle au chien, la façon dont sa mère pouvait parfois le prendre par le cou lorsqu'il était chiot.

Les bonnes méthodes...

En tout état de cause, la punition doit rester un acte exceptionnel et pédagogique. Votre chien doit savoir différencier le bien et le mal autrement dit l’interdit et l’autorisé.

Pour cela :

  • Soyez cohérent : tous les membres de la famille doivent comme vous appliquer au chien les mêmes règles. L’accès au canapé ou dans votre chambre doit être interdit ou autorisé par tous. Dans le cas contraire, votre chien risque d’être complètement perdu.
  • Soyez ferme, mais non violent : pour modifier son comportement, la punition doit être donnée automatiquement et à chaque fois que le comportement non souhaité se manifeste. Évitez de frapper votre chien avec votre main, auquel cas chacune de vos approches pour une caresse risque de l’apeurer.

Se désintéresser complètement de votre compagnon peut aussi être vécu comme une punition par votre chien. Le chien demeure un animal intelligent et très affectueux, il n’aimera pas si son maître ne s’occupe plus de lui. En l’isolant, il comprendra qu’il a fait quelque chose de mal et qui ne vous a pas plu.

Vous pouvez également lui retirer la récompense lorsque votre chien a un comportement nons souhaité. La frustration engendrée par cette perte de la récompense devrait, à la longue, lui faire comprendre ce qu'il doit faire pour de nouveau profiter d'une friandise.

En résumé

Une bonne punition se fait :

  • Avec cohérence
  • Avec fermeté
  • Dans le bon timing
  • Sans violence physique

Vous devez proscrire à tout prix :

  • L’acharnement physique
  • Les colliers étrangleurs et électriques
  • Les remords directs et les punitions prolongées

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !